Éric Lord

Éric Lord candidat à la mairie de Trois-Rivières?

Trois-Rivières — Ça bouge de plus en plus en ce qui concerne la course à la mairie de Trois-Rivières. Après un premier candidat confirmé en la personne de Jean-François Aubin, voilà qu’une autre candidature se dessine à l’horizon. Selon plusieurs sources contactées par Le Nouvelliste, le directeur général de Culture Mauricie, Éric Lord, devrait confirmer ce vendredi sa candidature à la mairie de Trois-Rivières.

Le principal intéressé n’a rien voulu laisser filtrer jeudi, se contentant de nous faire savoir qu’il convoquerait un point de presse vendredi matin.
Toutefois, plusieurs sources nous ont indiqué que l’objet de son point de presse serait l’annonce de sa candidature à la mairie de Trois-Rivières.

Éric Lord est directeur général de l’organisme Culture Mauricie depuis 2006. Il a également cumulé plusieurs engagements auprès de différents organismes, dont le Réseau des conseils
de la culture du Québec, la Fondation communautaire du Saint-Maurice et le Regroupement des événements de la Mauricie.

Lors de l’élection de 2013, Éric Lord avait fait connaître son intérêt pour la chose, lui qui disait alors faire partie d’un groupe informel de réflexion sur le monde municipal. Il précisait alors qu’il avait été sollicité par un très grand nombre de personnes. Toutefois, M. Lord avait choisi quelque temps plus tard de ne pas faire le saut. 

Cette fois-ci, il devrait confirmer sa candidature, dans un point de presse qui se déroulera ce vendredi à 11 h 30.

Fortin appuie Aubin

De son côté, le conseiller municipal du district des Estacades, Pierre-Luc Fortin, a finalement terminé sa réflexion. Il ne sera pas candidat à la mairie de Trois-Rivières et choisit de donner son appui au candidat Jean-François Aubin, à qui il avait déjà donné son appui lors de l’élection de novembre 2017. 

«Je ne suis pas prêt en ce moment à mettre de côté ma vie familiale, car mes quatre enfants sont encore jeunes. Je décide donc de poursuivre ce mandat à titre de fier conseiller du district des Estacades et de contribuer au développement de notre belle ville», indique celui qui ne cache pas que la mairie pourrait l’intéresser un jour.

Dans sa réflexion menée depuis la démission du maire Yves Lévesque, le 27 décembre dernier, M. Fortin indique s’être demandé quel genre de maire il souhaitait avoir pour Trois-Rivières, et ajoute en être arrivé à la conclusion que Jean-François Aubin incarnait cette vision. 

«Je crois qu’il nous faut quelqu’un qui a une bonne expérience du milieu municipal. Pour moi c’était très important. Je souhaite aussi qu’on puisse avoir quelqu’un de rassembleur, qui mise sur le travail d’équipe. J’ai côtoyé Jean-François pendant plusieurs années au conseil municipal et il est très fort pour travailler en équipe. Il incarne plusieurs
valeurs qui me sont chères», explique-t-il.

Selon M. Fortin, les priorités du prochain maire ou de la prochaine mairesse devraient être de rapprocher les citoyens du développement, créer un milieu de vie attractif qui tient
compte des réalités actuelles, de même qu’assurer la pérennité des équipements et infrastructures de la Ville. 

Appelé à réagir sur cet appui, Jean-François Aubin s’est dit flatté, d’autant plus que l’appui provient «d’un conseiller expérimenté comme Pierre-Luc Fortin». Selon le candidat, les deux hommes se rejoignent sur plusieurs points et partagent une vision semblable de la Ville. 

«Ça prend un certain courage de s’afficher comme ça et je salue ce courage», mentionne M. Aubin, qui s’attend à entrer très rapidement dans un cycle où les candidatures se confirmeront de plus en plus, d’ici les deux ou trois prochaines semaines. 

«Un moment donné, les gens n’auront plus le choix de s’annoncer, parce que l’élection viendra très vite et les machines doivent se mettre en marche», croit-il.