Vire au Vert pour conscientiser les candidats

Trois-Rivières — Environnement Mauricie, en collaboration avec Équiterre et Trajectoire Québec, a annoncé mercredi le déploiement de la campagne provinciale Vire au vert en Mauricie. L’objectif est de mobiliser les citoyens et interpeller les candidats pour mettre à l’ordre du jour différents enjeux environnementaux prioritaires.

Une conférence suivie d’une discussion aura lieu le 28 août de 19 h à 21 h, à la Microbrasserie Le Trou du diable.

Environnement Mauricie y présentera une vingtaine d’enjeux portant sur des thèmes variés dans le but d’informer les candidats sur les principales problématiques à tenir compte dans la région. Équiterre traitera du développement du transport collectif.

En effet, les deux partenaires désirent rappeler l’importance d’assurer la pérennité d’un service de transport collectif entre Trois-Rivières, Shawinigan et La Tuque. Depuis l’abolition du service d’Orléans Express qui assurait la liaison entre ces villes en 2014, la Corporation de transport adapté Autono-Bus et Transport collectif du Haut Saint-Maurice sont les seuls à desservir l’axe Nord-Sud. Selon Lauréanne Daneau, directrice générale d’Environnement Mauricie, il est urgent de développer une solution adaptée aux besoins de la population.

«À l’heure actuelle, on observe une importante proportion de déplacements sur cet axe en autosolo, entraînant des émissions de gaz à effet de serre et de la congestion routière. Ce service permettrait non seulement de réduire le nombre de déplacements en voiture, et les émissions de GES qui y sont associées, mais aussi d’accroître l’accès aux lieux d’enseignement et à l’emploi pour l’ensemble de la population», explique-t-elle. «

Dans une perspective de développement durable, le transport doit donc être une des priorités des élections provinciales», ajoute-t-elle.

La conférence traitera également de problèmes liés aux matières résiduelles, de l’implantation de la collecte des résidus alimentaires, de la protection et à la préservation de l’eau, de la lutte aux îlots de chaleur, de l’adaptation aux changements climatiques et de plusieurs autres priorités.

Rappelons qu’Environnement Mauricie demande un service qui assure des horaires et des arrêts adaptés aux besoins des étudiants et aux travailleurs, ainsi qu’un financement à long terme de la desserte interurbaine Trois-Rivières-Shawinigan-La Tuque. Ces demandes s’inscrivent dans le cadre de la sortie du rapport «Les 12 travaux du transport collectif au Québec», par Équiterre et Trajectoire Québec.