Claude Lefebvre, maire de Baie-du-Febvre, Lucie Rainville.

Inauguration d'une plantation modèle

Une nouvelle plantation modèle en coulée agricole a vu le jour à la Ferme Gerville à Baie-du-Febvre.
Constitué de plusieurs étages et comprenant une multitude d'espèces végétales, l'aménagement devrait favoriser la biodiversité aux abords des coulées en milieu agricole. C'est à l'organisme de concertation pour l'eau des bassins versants de la rivière Nicolet (COPERNIC) que l'on doit cette initiative.
La plantation de résineux est la pratique la plus répandue lorsque vient nécessaire la reforestation des berges de coulées agricoles, et c'est cette façon de faire que tente de modifier l'organisation. Or, ce type de plantation «n'est pas sans conséquence pour la biodiversité et la stabilité des talus», précise un communiqué de l'organisme.
Une étude qu'a rendu publique Karine Dauphin, directrice générale de COPERNIC, affirme que la «biodiversité faunique et floristique est plus grande dans une coulée agricole en friche ou avec une végétation arborescente».
Ce projet est rendu possible grâce au soutien du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, conjointement avec le Groupe de concertation des bassins versants de la zone Bécancour (GROBEC).