Eau potable et gazières dans Nicolet-Yamaska: des normes plus sévères?

La MRC de Nicolet-Yamaska demande à la Fédération québécoise des municipalités (FQM) d'élaborer un modèle de règlement établissant des distances séparatrices entre les installations des sociétés gazières et pétrolières, les sources d'eau potable et les habitations ainsi qu'un document d'accompagnement justifiant les normes qui y seraient proposées.
Lors de son assemblée générale annuelle tenue en septembre 2016, la FQM a adopté une résolution réclamant du gouvernement du Québec le pouvoir des municipalités de déroger aux normes provinciales en pareille matière pour en imposer des plus sévères lorsqu'elles le jugent nécessaire. «Ce pouvoir se traduirait par la possibilité d'adopter un règlement établissant de telles distances séparatrices», peut-on lire dans la résolution de la MRC.
Toutefois, le conseil des maires souligne que les normes de distances séparatrices prescrites dans un tel règlement doivent s'appuyer sur des données probantes, issues d'études respectant les plus hauts standards de probité scientifique.
«Les municipalités et les MRC ne possèdent pas nécessairement l'expertise pour définir de telles normes et en évaluer les effets. Il serait judicieux pour les municipalités d'avoir en main un modèle pour un tel règlement advenant l'octroi du pouvoir de déroger aux normes provinciales du Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection», ont conclu les élus de Nicolet-Yamaska.