Il y a une semaine, il aurait fallu une chaloupe pour circuler sur la rue Sainte-Anne à Saint-Alexis-des-Monts.

Crue printanière: «Ça s’en va dans le bon sens»

LA TUQUE — La crue printanière tire à sa fin dans la région. Certaines résidences doivent toujours composer avec un surplus d’eau, mais c’est une question de jour avant que la situation se résorbe. La Sécurité civile a fait savoir que le niveau de surveillance était de retour à la normale.

«C’est de bon augure. Ça continue de diminuer et ça va relativement bien. La crue printanière se termine. Au niveau de la surveillance, on n’a plus d’appels-conférences avec les municipalités et le niveau de surveillance est de retour à la normale», a indiqué Sébastien Doire, directeur régional de la Sécurité civile pour la Mauricie et le Centre-du-Québec.

Il y a toujours des gens qui ont de l’eau, mais le bilan est positif dans l’ensemble et la situation devrait rentrer dans l’ordre dans les prochains jours partout dans la région.

«Ça s’en va dans le bon sens. C’est certain qu’il y a encore des endroits qui sont toujours inondés, et il va falloir encore quelques jours avant qu’il n’y ait plus de traces d’eau. On parle de Maskinongé, Bécancour… des endroits qui sont inondés chaque année. Dans le coin de Saint-Alexis-des-Monts, ça continue de diminuer», a noté M. Doire.

Plus au nord, les lacs continuent de caler, la Sécurité civile reste en contact avec leurs collègues du ministère des Ressources naturelles afin de surveiller l’état des chemins forestiers.

«Pour nous, si on se compare à l’année passée, ç’a été beaucoup plus tranquille, mais il y a eu des dégâts quand même. Quelques routes ont été inondées, surtout dans le secteur de Saint-Alexis-des-Monts. On a vécu des moments spéciaux en janvier aussi à Bécancour, c’était moins drôle. En plus d’être inondé, l’eau avait gelé. Ce sont des choses qu’on ne voit pas souvent. On peut dire que cette année, ç’a été vraiment différent de l’an passé», a conclu Sébastien Doire.