Hydro-Québec

Entretien des centrales: pas d’inquiétude, selon Hydro-Québec

TROIS-RIVIÈRES — Hydro-Québec assure que les travaux de maintenance de centrales en Haute-Mauricie se déroulent selon des mesures d’hygiène strictes servant à assurer la sécurité des travailleurs et aussi des communautés environnantes.

Le transport journalier de travailleurs, à partir de La Tuque vers ces chantiers, soulève des inquiétudes au sein de la population locale. Un autobus transporte une vingtaine d’employés vers les centrales de Chute-Allard et de Rapides-des-Coeurs, alors qu’un autre bus emmène le même nombre de travailleurs vers les centrales de la Trenche et de Rapide-Blanc.

Ces travailleurs retournent pour la plupart dans leurs familles durant les fins de semaine, ce qui augmente le risque pour ceux-ci de fréquenter des gens potentiellement touchés par la COVID-19.

Selon Francis Labbé, porte-parole d’Hydro-Québec, la société d’État suit les recommandations gouvernementales en matière sanitaire en mettant en place différentes mesures visant à lutter contre la propagation.

«Pour nos employés, on leur rappelle depuis plusieurs semaines les mesures d’hygiène comme le lavage des mains et de tousser dans son coude. Dans les autobus (qui transportent les travailleurs), il y a depuis quelques jours des produits à la disposition des passagers: des lingettes désinfectantes et du liquide antibactérien. Le chauffeur a le mandat depuis une dizaine de jours de désinfecter l’autobus après chaque transport. Il n’y a aucune inquiétude à avoir pour les gens de La Tuque.»

Hydro-Québec demande à ses travailleurs de respecter la distanciation sociale, notamment lors des repas. D’après le porte-parole, les travailleurs qui montent à bord des autobus suivent les règles. Celles-ci leur sont d’ailleurs rappelées régulièrement, ajoute-t-il.

«On offre un service essentiel, souligne Francis Labbé. On a les yeux sur cette épidémie depuis que Wuhan (en Chine) a été isolée.»

M. Labbé indique qu’aucun cas de COVID-19 n’a été observé auprès du personnel d’Hydro-Québec. Deux employés ont été envoyés à leur domicile par mesure préventive, car des gens de leur entourage ressentaient des symptômes reliés au coronavirus. Ces gens sont toujours chez eux malgré le fait qu’ils ne sont pas atteints de la maladie.