Le président-directeur général du port de Trois-Rivières, Gaétan Boivin, a assisté à la signature officielle de cette entente historique qui touche une centaine de débardeurs sur les deux rives.

Entente historique de neuf ans dans le secteur maritime

L'esprit était à la convivialité, vendredi, au Delta Marriott avec la signature officielle de la nouvelle convention collective entre les représentants de l'Association des employeurs maritimes (AEM) et ceux du Syndicat des débardeurs, SCFP Section locale 1375, qui représente les 103 débardeurs de Trois-Rivières et Bécancour.
Les deux parties ont conclu récemment une entente historique de neuf ans, ce qui porte l'échéance du nouveau contrat de travail au 31 décembre 2024.
«L'entrée en vigueur de la nouvelle convention collective contribuera à maintenir de saines relations de travail ainsi qu'un contexte favorable au développement des activités économiques des deux ports de la région pour les années à venir», avait déjà affirmé Stéphane Morency, président et chef de la direction de l'AEM.
L'entente inclut une plus grande flexibilité des horaires de travail, ce qui permettra de mieux répondre aux attentes de la clientèle de ces ports et de faire face plus efficacement à une augmentation du tonnage, une situation rendue possible à la suite de l'agrandissement du port de Trois-Rivières et de la mise en oeuvre de la Stratégie maritime du gouvernement du Québec.
Elle prévoit également une augmentation salariale ainsi qu'une augmentation significative des cotisations au fonds de pension pour l'ensemble des débardeurs. L'AEM assure que les modifications apportées à la convention collective mèneront, dans les prochaines semaines, à la création de nouveaux emplois et, conséquemment, à l'accroissement du bassin d'employés.
D'autres dispositions incluses dans l'entente négociée entre les deux parties amélioreront la qualité de vie des travailleurs en leur permettant une meilleure conciliation travail et famille.
L'Administration portuaire de Trois-Rivières a salué la signature de ce nouveau contrat de travail. «Nous sommes heureux de l'entrée en vigueur de cette nouvelle convention. Cette entente d'une durée de neuf ans permettra d'assurer une stabilité à long terme. Elle propose des changements qui permettront de mieux répondre aux besoins actuels des clients. Cette entente entraînera la création de nouveaux emplois de qualité, ce qui est une excellente nouvelle pour la région», a indiqué le président-directeur général du port trifluvien, Gaétan Boivin, en présence d'un bon nombre d'invités, dont son homologue au port de Bécancour, Maurice Richard.
L'AEM est une organisation à but non lucratif qui regroupe des propriétaires, des exploitants et agents de navires, ainsi que des entreprises d'arrimage et des opérateurs de terminaux portuaires. Au nom de ses membres, l'Association a le mandat de négocier et d'administrer les conventions collectives qui s'appliquent à plus de 1400 débardeurs dans les ports de Montréal, Trois-Rivières/Bécancour, Toronto et Hamilton.