Une entente de principe est survenue entre la Ville et les policiers de la SPTR.

Entente de principe avec les policiers de la SPTR

TROIS-RIVIÈRES — Une entente de principe est survenue entre la Ville de Trois-Rivières et l’Association des policiers-pompiers pour le règlement de la convention collective des policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières.

Le contrat de travail était échu depuis le 31 décembre 2016. Toutefois, aucun moyen de pression n’avait été enclenché durant ces négociations, qui se sont déroulées rondement. Il faut dire qu’au préalable, les questions du régime de retraite et des horaires de travail des policiers avaient été réglées lors de précédentes négociations, ce qui a allégé les rencontres pour le renouvellement de la convention collective, explique le président du syndicat Louis Lesage. 

L’exécutif de l’association doit désormais rencontrer ses membres afin de leur soumettre l’entente, ce qui pourrait aller après la période des Fêtes. Une recommandation sera faite en faveur de son adoption. Le conseil municipal devra par la suite entériner l’entente pour la rendre valide.

La Ville n’a pas souhaité émettre de commentaires tant que l’entente n’aura pas été acceptée de part et d’autre.