Sur la photo: Louis-Rémi Laplante, président du conseil d’administration du Groupe régional d’intervention sociale de la Mauricie et du Centre-du-Québec, et François Vanier, directeur général.

Ensemble contre l'homophobie et la transphobie: pour que ça continue de s’améliorer

TROIS-RIVIÈRES — Même si les préjugés auxquels les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles ou transgenres (LGBT) doivent faire face sont de moins en moins présents, ils le sont toujours, d’où la pertinence de tenir des activités de sensibilisation comme l’événement Ensemble contre l’homophobie et la transphobie.

Chapeauté pour une deuxième année par le Groupe régional d’intervention sociale (GRIS) de la Mauricie et du Centre-du-Québec, l’événement présentera diverses activités à Trois-Rivières visant à sensibiliser la population afin d’éliminer l’ignorance, les préjugés et les stéréotypes.

«On est rendu dans une société beaucoup plus ouverte et inclusive. C’est bien de voir ces résultats-là car ça nous pousse à poursuivre notre travail. Mais on fait toujours face à des préjugés et c’est pour cette raison que les organismes comme le GRIS sont toujours pertinents», explique le directeur général de l’organisme, François Vanier.

Des activités se tiendront autour de la date du 17 mai, journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. Comme l’an dernier, les traverses piétonnières aux abords du parc portuaire de Trois-Rivières arboreront les couleurs de la diversité pour la durée de l’événement. À compter de 17 h le 16 mai, la librairie Poirier de Trois-Rivières présentera une table ronde littéraire regroupant les panélistes Kévin Lambert, Gérald Gaudet, Marie Darsigny, Isabelle Dumais ainsi qu’Étienne Bergeron qui traitera de l’évolution de la littérature Queer / LGBT. Une conférence destinée aux intervenants du domaine de la santé, des services sociaux et du milieu de l’éducation sera également présentée, le 17 mai à 9 h, au Cinéma Le Tapis rouge. Cette conférence sera donnée par Isabelle Borduas, sexologue et psychothérapeute et aura pour thème La personne trans au centre de ses relations: démythifier la diversité sexuelle. Plus tard en soirée, le film de l’ONF Avec amour, Scott sera présenté à la bibliothèque Aline Piché du secteur de Trois-Rivières-Ouest. À la suite de la projection, un intervenant du GRIS de la Mauricie et du Centre-du-Québec animera une discussion. Le lendemain, la population sera invitée à participer à une activité de yoga diversité chez Yoga3, au centre-ville de Trois-Rivières, et ce, à compter de 13 h.

Le point culminant de l’événement sera la grande marche de sensibilisation annuelle au centre-ville de Trois-Rivières. Dès 11 h le 19 mai, un pique-nique collaboratif pour parents et futurs parents LGBT, présenté par la Coalition des familles LGBT, aura lieu au jardin des Ursulines. La grande marche commencera à 13 h et empruntera les rues du centre-ville.

Le tout se terminera sur l’esplanade du parc portuaire de Trois-Rivières où des kiosques d’organismes et intervenants sociaux reliés aux réalités LGBT seront aménagés. Un spectacle de la troupe musicale Vertiges sera également présenté.

La programmation complète de l’événement est disponible sur le site www.ensemblemcdq.ca. Fait à noter, toutes les activités seront gratuites.

Le troisième âge

Une des activités faisant partie de l’événement Ensemble contre l’homophobie et la transphobie de cette année vise spécifiquement les personnes du troisième âge. Une exposition itinérante intitulée Pour que vieillir soit gai sera en effet présentée dans différentes résidences pour personnes aînées de la Mauricie et du Centre-du- Québec. Selon des données rendues publiques par la Fondation Émergence, environ 10 % des personnes aînées sont LGBT. Toujours selon cet organisme, ces personnes restent largement invisibles, principalement par crainte de divulguer leur homosexualité ou leur transidentité.