Le Nouvelliste
La coroner Andrée Kronström préside l’enquête publique sur la mort de Lyndia Hamel.
La coroner Andrée Kronström préside l’enquête publique sur la mort de Lyndia Hamel.

Enquête sur la mort de Lyndia Hamel: une expulsion qui divise le personnel

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — La jeune Lyndia Hamel aurait-elle dû être expulsée de la Maison Carignan et retournée directement à la prison le soir du 26 décembre 2016, après que les intervenants eurent constaté qu’elle avait consommé des stupéfiants à l’intérieur des murs du centre de thérapie, contrevenant ainsi à l’ordonnance de la cour la concernant? C’est une des principales questions qui a été soulevée mardi, à l’ouverture de l’enquête publique du coroner sur la mort de la jeune femme de 21 ans, le 27 décembre 2016. Une question qui, visiblement, a également divisé les intervenants sur place, à en croire le témoignage de l’un d’eux, Anthony Dessureault.