Le conseil municipal de Shawinigan a-t-il trouvé une solution pour la circulation de véhicules lourds dans le secteur Grand-Mère?

Enfin une solution pour les véhicules lourds dans le secteur Grand-Mère

SHAWINIGAN — La solution qu’on n’attendait plus pour améliorer la qualité de vie des résidants de la 3e Avenue et de la 8e Rue, dans le secteur Grand-Mère, est tombée en assemblée publique, mardi soir. Dans un avis de motion déposé par la conseillère du district du Rocher, Lucie DeBons, la Ville de Shawinigan proposera au ministère des Transports un nouveau tracé pour les véhicules lourds, principalement ceux qui quittent ou se rendent à la carrière Maskimo.

Les citoyens de ce quartier se plaignent depuis environ 25 ans. Lorsque la papeterie Laurentide tournait à plein régime, les camions-remorque perturbaient la qualité de vie des résidants de la 3e Avenue, qui ont multiplié les interventions auprès des élus pour obtenir une voie de contournement. En 2007, une étude avait estimé ces coûts à 8,5 millions $. Les élus n’ont jamais démontré d’intérêt pour un projet de cette ampleur.

L’automne dernier, des citoyens se sont mobilisés à nouveau pour obtenir l’attention des élus. Cette fois, ils communiquaient davantage leur exaspération devant la circulation dans la côte de la 8e Rue. Il faut dire que Maskimo avait connu un été particulièrement chargé, en raison de l’imposant chantier du secteur Lac-à-la-Tortue.

À la suite de discussions, le conseil municipal suggère un partage de la circulation. Le principal changement impliquera une possibilité, pour les véhicules lourds, de circuler sur la 8e Rue, entre la 3e Avenue et la rue des Bâtisseurs.

«Le pari qu’on fait, c’est que la circulation vers le sud-ouest sera dirigée vers la 3e Avenue et celle vers le nord-est sera invitée à prendre la 8e Rue», explique le maire, Michel Angers. «On va l’essayer pour l’été, mais il faut aussi faire des demandes au ministère des Transports.»

Ceux qui habitent dans la fameuse côte de la 8e Rue pourraient également être soulagés, au sens où les véhicules lourds seront invités à emprunter une voie alternative pour atteindre la 3e Avenue.

«C’est la voie qu’ils prenaient lorsque l’usine Laurentide existait», précise le maire.

«Nous avons rencontré les gens et nous avons convenu de tester ça cet été», indique-t-il. «Ça va se faire à coût nul. C’était clair qu’il n’y aurait pas de voie de contournement.»