Le temps plus frais devrait perdurer encore quelques semaines. Le temps plus chaud pour les activités estivales fera son entrée seulement en juillet selon les prévisions.

Encore un peu de patience avant l’été!

La Tuque — Les gens qui misaient sur la chaleur ce printemps pour oublier l’hiver long et rigoureux ont été particulièrement déçus. Ils devront malheureusement s’armer de patience avant de connaître des températures chaudes durables, selon l’aperçu de l’été de MétéoMédia dévoilé pour les mois de juin, juillet et août.

«Ce sera un été moins chaud que l’année dernière et assez humide. L’humidité devrait se faire sentir durant la nuit, elles seront donc plus chaudes et plus inconfortables. Ce sera également un été assez orageux», lance d’entrée de jeu le météorologue Guillaume Perron.

La saison estivale est finalement à nos portes, et plusieurs se demandent si le temps frais sera encore dominant. Malheureusement, il faudra attendre la deuxième moitié de l’été pour connaître un changement dans le régime météo, amenant plus de chaleur que de fraîcheur.

«On ne voit pas beaucoup de chaleur durable en juin. Juin devrait être légèrement sous les normales de saison ce qui ferait qu’on aurait un 9e mois sous les normales de saison. Ce qui est non négligeable. Par contre en juillet, graduellement les températures vont remonter. De juillet à août, la chaleur durable sera de plus en plus fréquente», rapporte le météorologue pour MétéoMédia.

On affirme toutefois que cette situation pourrait se poursuivre en septembre, et prolonger du même coup les conditions estivales.

«De la fin août jusqu’à septembre, on s’attend que la masse d’air chaud prenne le dessus sur la masse d’air froid. Alors la chaleur devrait être durable. Ça s’inscrit dans la tendance des dernières années où le mois de septembre était au-dessus des normales de saison. On s’attend à ce que ça se reproduise cette année», note-t-il.

Du côté des précipitations, ce sont les orages qui devraient marquer l’été 2019. On prévoit un peu plus d’eau, mais pas plus de jours de pluie pour autant. Les normales de saison sont aux alentours de 320 mm pour la région entre les mois de juin et août.

«Les précipitations vont être accompagnées d’orage, alors les épisodes de pluie risquent d’être très courts […] Donc, il n’y aura pas nécessairement plus de jours de pluie, ce sera surtout des averses de courte durée, mais de plus forte intensité», indique M. Perron.

«On va être entre deux masses d’air. C’est un couloir idéal pour la formation d’orages. […] C’est certain que quand il y a des possibilités de temps orageux, les possibilités de tornades sont plus élevées», indique l’expert de MétéoMédia.

La moyenne de températures pour la belle saison varie entre 24 et 25 degrés selon les différentes municipalités de la région. Quant aux jours de 30 degrés et plus, il y en a en moyenne huit par été. Ce devrait être le cas encore cette année malgré un début d’été plutôt frais.

Un mois de mai frais

Le mois de mai aura été particulièrement froid dans la région en 2019. Jusqu’à maintenant, les données indiquent que la moyenne de température sera de 1,5 degré de moins que la normale. Pour le printemps, MétéoMédia parle de deux degrés de différence.

«La normale est de 4,5 degrés et présentement elle est de 2,4 degrés. […] Depuis octobre, les moyennes de chaque mois sont sous les normales de saison. On est dans une longue séquence de temps froid. Ce qui était particulier, c’est que quand il y a eu de la douceur, c’était toujours très bref. On n’a pas eu de douceur durable depuis octobre», a conclu le météorologue.