La tête de Yves Lévesque a littéralement été découpée sur cette pancarte, située au carrefour giratoire, près du Cégep de Trois-Rivières.

Encore des pancartes vandalisées

TROIS-RIVIÈRES — Chaque campagne électorale amène ses sempiternels vandales.

Ainsi, au cours des derniers jours, plusieurs pancartes ont été barbouillées de peinture. La tête du candidat conservateur dans Trois-Rivières, Yves Lévesque, a même été découpée sur une de ses pancartes, située dans le carrefour giratoire, près du Cégep. Aucune plainte n’a été enregistrée à la Direction de la police de Trois-Rivières. Si un vandale se fait arrêter, il pourrait être accusé de méfait. La police fait remarquer que la situation est moins problématique qu’à la dernière élection à la mairie à Trois-Rivières, alors qu’un grand nombre de pancartes avaient été volées et que certaines d’entre elles avaient même été incendiées.

Sur celles-ci, ce sont les candidates bloquiste et libérale, Louise Charbonneau et Valérie Renaud-Martin, qui ont été barbouillées, au coin du boulevard Parent et de la rue Gilles-Lupien.
Le candidat conservateur Yves Lévesque est encore victime de vandales sur cette pancarte qui se trouve au coin des boulevards des Forges et des Chenaux.