Les locaux de la SPA Mauricie sont remplis au maximum de leur capacité en cette période de déménagement.

Encore beaucoup d’animaux abandonnés

Trois-Rivières — Malgré la sensibilisation de plus en plus présente concernant l’abandon d’animaux lors de la période des déménagements, la Société protectrice des animaux (SPA) de la Mauricie se retrouve, encore cette année, avec des locaux remplis au maximum de sa capacité.

«Déjà, depuis quelques semaines, nos locaux sont de plus en plus achalandés, autant au niveau des chats que des chiens, donc comme à chaque année, les mois de juin et de juillet sont très occupés pour nos équipes des soins animaliers», affirme Sarah-Lise Hamel, directrice générale adjointe de la SPA Mauricie.

Il est toutefois ardu pour la SPA Mauricie d’estimer le nombre exact d’animaux abandonnés pendant la période des déménagements. «On est déjà très occupés depuis le début du mois de juin, donc c’est difficile de cibler ce qui est entré dans nos locaux spécifiquement dû aux déménagements», explique Mme Hamel.

Chose certaine, de nombreux animaux sont maintenant à la recherche d’une nouvelle famille. «Pour les gens qui sont bien installés à la maison et qui ont envie d’avoir un nouveau compagnon, c’est le temps de venir en chercher, il y a beaucoup d’animaux et de possibilités d’adoption», note Mme Hamel.

Encourager l’adoption

La SPA Mauricie tente d’attirer les familles potentielles pour les animaux qui se trouvent dans leurs locaux en cette période particulièrement achalandée. L’organisation a notamment décidé d’abaisser les frais d’adoption des chats de 6 mois et plus à 75 $ pour une période limitée. «Les tarifs d’adoption sont diminués pour essayer de trouver une famille au plus grand nombre d’animaux possible», mentionne Mme Hamel.

Cette tactique semble fonctionner, puisque la SPA Mauricie connaît actuellement des journées assez achalandées quant au nombre d’adoptions. La popularité des adoptions permet d’ailleurs à la SPA Mauricie d’avoir assez de locaux disponibles pour tous les animaux abandonnés ou errants.

Les abandons ne diminuent pas

Même s’il est complexe pour la SPA Mauricie de savoir combien d’entrées d’animaux sont liées aux déménagements, le nombre d’abandons en cette période de l’année ne semble pas avoir diminué. C’est le constat que fait la directrice générale adjointe de l’organisation, dont la superficie des locaux de Trois-Rivières a été augmentée en mars dernier.

«C’est dommage de voir qu’il y a encore des gens qui abandonnent leur animal en période de déménagement. Parfois, certains n’ont pas le choix, mais on recommande toujours aux gens de tenter de placer l’animal dans leur entourage, et si ça ne fonctionne pas, de venir le porter dans nos locaux», commente Mme Hamel.

Cette dernière affirme également qu’il n’est pas bénéfique pour les animaux de se retrouver dans un refuge et de se trouver une nouvelle famille, changements qui demandent de l’adaptation.

La SPA Mauricie conseille donc aux propriétaires d’animaux qui prévoient changer de logement de commencer leurs recherches le plus tôt possible, compte tenu du nombre important de propriétaires de logements qui n’acceptent pas les petites bêtes.

«On essaie de garder le cap, de continuer à sensibiliser les gens», conclut Mme Hamel.