En bref

Cancer espoir lance sa première édition
Club Piscine Super Fitness s'associe à la Fondation québécoise du cancer en lançant la toute première édition de Cancer espoir.
La population est donc attendue au parc de l'île Saint-Quentin le 10 septembre dès 8 h, alors qu'une compétition de bateau-dragon aura lieu au confluent de la rivière Saint-Maurice et du fleuve Saint-Laurent.
L'épreuve sera donnée sous la supervision des experts de la discipline dans la région, 3R Dragon, qui géreront tout l'aspect compétitif, en plus d'assurer la logistique nautique. La location d'une embarcation, qui accueille 22 rameurs, est de 1000 $. Le coût d'inscription pour une seule personne est quant à lui de 50 $. Chaque individu qui prendra part à la course recevra un chandail, une bouteille d'eau et une médaille en guise de souvenir.
Ce sont Serge Turmel et Alain Bernard de Club Piscine Super Fitness qui endosseront le titre de coprésidents de l'événement.
À noter que l'activité se tiendra beau temps mauvais temps.
La Fondation québécoise du cancer vient épauler grand nombre de personnes notamment en Mauricie et au Centre-du-Québec. 
Grâce aux fonds recueillis, la fondation soutient chaque jour les personnes atteintes de cette maladie, par une panoplie de services qui comblent des besoins importants et elle facilite l'accessibilité aux traitements en oncologie.
Plus de 4000 personnes participent au 5e Festival brassicole de la Mauricie
Sur la photo, on aperçoit Alex et Marc qui étaient sur place pour faire découvrir les bières du Broadway pub de Shawinigan.
La 5e édition du Festival brassicole de la Mauricie a accueilli plus de 4000 amateurs de bière ce week-end au parc Antoine-Gauthier du secteur Pointe-du-Lac, à Trois-Rivières. Cet achalandage représente un record de participation populaire. Les visiteurs de ce festival ont pu découvrir les produits de dix microbrasseries, dont plusieurs provenaient de la région. L'objectif des organisateurs de ce festival est de favoriser l'utilisation de l'orge dans la production brassicole. Cette céréale pousse dans les champs d'une quarantaine de producteurs de la région. «On essaie de rassembler les gens et les brasseurs pour que l'industrie se développe», souligne Alain Valois, président du comité organisateur du Festival brassicole de la Mauricie.
Chapeau les filles! récompense Amélie Richard de Trois-Rivières
Amélie Richard, à gauche, est accompagnée sur la photo de Tracy Boivin Nadeau, une récipiendaire du CFP des Moulins, et de Catherine Ferembach, sous-ministre associée chargée du Secrétariat à la condition féminine au ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation.
Une étudiante en Technologie de l'électronique industrielle du Cégep de Trois-Rivières a remporté un prix au concours Chapeau, les filles! Amélie Richard a reçu le prix Technologie de pointe accompagné d'une bourse de 2000 $. Ce concours encourage les filles à s'épanouir dans les milieux traditionnellement masculins.
Unis pour la santé mentale
Sur la photo, de gauche à droite: Richard Laroche, directeur général de la Coop Covilac, Lise Lamoureux, adjointe à la direction de l'ACFA, Jeannine Chartrand, présidente de La CoopCovilac, Nathalie Roy, vice-présidente de l'ACFA.
Plus d'une centaine de membres et partenaires de La Coop Covilac se sont unis pour la cause de la santé mentale des producteurs agricoles à l'occasion du tournoi de golf annuel de la coopérative le 13 juillet dernier. L'activité a permis d'amasser 2000 $ pour l'organisme Au coeur des familles agricoles (ACFA).
25 ans de service
Josée Mailhot et Lucie Poudrier
Toute l'équipe du Centre de Recherche d'Emploi de la Mauricie (CREM) a célébré dernièrement le 25e anniversaire d'embauche de deux collègues. Depuis 25 ans, Josée Mailhot et Lucie Poudrier se dévouent afin d'offrir des services d'une grande qualité à tous les chercheurs d'emploi de la Mauricie.
Une expérience enrichissante
Odélie Boudreau
Odélie Boudreau, une jeune aveugle de Trois-Rivières âgée 14 ans, a pris l'avion pour s'envoler, du 23 au 28 juillet, vers un camp de jour pour les personnes en perte de vision. Le camp d'immersion anglaise sera une première expérience pour la jeune femme et une belle occasion de s'améliorer en anglais. «Je pense que le camp va m'aider et va m'être utile pour voyager», croit la principale intéressée. Elle est accompagnée de six autres Québécois, tous âgés entre 13 et 17 ans. À l'horaire, randonnées, kayak, musique, ski nautique, théâtre voilier et mini-golf.