En bref

Marches pour le rein et la SP
Deux marches se tiendront à Trois-Rivières ce dimanche 28 mai en soutien à deux maladies en particulier, soit l'insuffisance rénale et la sclérose en plaques.
Trois-Rivières fait partie des 22 municipalités du Québec qui participeront à la Marche du rein, organisée par la Fondation canadienne du rein. La population est invitée à se rendre au parc de la terre des loisirs, au 671, rue des Loisirs, à compter de 9 h le pour la marche qui s'amorcera à 10 h. L'insuffisance rénale touche une personne sur 14 au Québec. Au stade terminal de l'insuffisance rénale chronique, un traitement de suppléance comme la dialyse ou la greffe est essentiel à la survie de la personne atteinte.
La marche de dimanche est une occasion de sensibiliser la population aux maladies rénales et à l'importance du don d'organes, mais aussi de souligner les avancées médicales et de soutenir les patients et leur famille. 
Les fonds recueillis lors de la Marche du rein sont investis dans la recherche, la prévention, le dépistage précoce et dans des services offerts aux patients et à leurs proches.
La 21e Marche de l'espoir de Trois-Rivières se déroulera quant à elle au centre-ville, avec un départ prévu au parc portuaire à 10 h. Attendus à compter de 8 h, les marcheurs seront invités à parcourir un trajet de cinq kilomètres dans les rues du centre-ville.
Cette activité de financement est organisée par la Société canadienne de la sclérose en plaques. L'argent récolté sera dédié à la recherche et aux services offerts aux personnes atteintes de cette maladie du système nerveux central qui affecte près de 20 000  personnes au Québec.
Consultation sur l'architecture à Trois-Rivières
Une consultation publique sur l'architecture se tiendra à Trois-Rivières le mardi 30 mai au Musée québécois de culture populaire de 18 h 30 à 21 h 30.
Initiée par l'Ordre des architectes du Québec (OAQ), cette consultation s'inscrit dans une «conversation publique sur une politique nationale de l'architecture pour le Québec». Treize villes auront été visitées au coeur de cette démarche entreprise le 14 mars et qui se conclura le 6 juin.
Les participants seront invités à répondre à des questions comme: En quoi l'architecture influe-t-elle sur votre quotidien? Quels projets de développement vous inquiètent et pourquoi? Si vous étiez «ministre de l'architecture», que feriez-vous pour préserver et mettre en valeur le patrimoine et les paysages?
Au terme du processus, l'OAQ remettra au gouvernement un mémoire faisant état des préoccupations exprimées par la population, dans l'optique de démontrer la nécessité d'une politique nationale de l'architecture.
Issue du principe que l'architecture influence la qualité de vie des citoyens, une telle politique permettrait de définir les orientations du gouvernement quant à la planification, la conception, la construction, l'entretien et la rénovation des bâtiments, des infrastructures et des espaces publics.
Elle servirait à harmoniser les lois, les règlements et les mesures favorisant la qualité architecturale.
Les citoyens peuvent également participer à la discussion via une plateforme en ligne, à l'adresse www.architecture.quebec.
COMSEP récolte 22 512 $ en une journée
Dès 6 h 30 vendredi matin, les bénévoles de COMSEP, dont Carole Mckenzie qui était au coin de Royale et des Forges, étaient postés aux quatre coins de Trois-Rivières pour recueillir les dons.
La générosité de la population combinée au travail des 132 bénévoles de COMSEP a permis d'amasser vendredi près de 22 512 $ en une journée pour que l'organisme communautaire puisse poursuivre sa mission auprès des populations vulnérables. Dès 6 h 30 vendredi matin, les bénévoles de COMSEP étaient postés aux quatre coins de Trois-Rivières pour recueillir les dons. Alors que la région a été durement affectée par les inondations, COMSEP a décidé de réserver 10 % des sommes recueillies pour la Croix-Rouge, ce qui correspond à un montant de 2251 $. COMSEP garde de plus une partie de l'argent récolté pour venir en aide au centre d'hébergement Le Havre, victime d'un incendie plus tôt cette semaine. Sur les 22 500 $ récoltés vendredi, 500 $ vont au centre Le Havre. La campagne de financement amorcée au début du mois de main a permis à COMSEP de recueillir pas moins de 34 771 $. Chaque année, cet organisme communautaire vient en aide à près de 4000 personnes à faible revenu, notamment en offrant des programmes d'alphabétisation.
Un franc succès pour Rêves d'enfants à Shawinigan
Plus de 200 personnes ont récemment participé à la deuxième édition de la Journée spéciale Rêves d'enfants qui s'est déroulée à la Plaza de la Mauricie à Shawinigan. Cette journée a permis d'amasser 13 240 $ qui serviront à réaliser les rêves d'enfants malades de la région. Plus de 40 bénévoles et superhéros ont profité de l'occasion pour parcourir les rues de Shawinigan et de Saint-Joseph-de-Mékinac afin de solliciter les dons. La Plaza de la Mauricie a quant à elle été animée par plusieurs activités qui ont attiré de nombreuses familles.
Lancement des Parcours ludiques à Nicolet
Sur la photo, on voit Nathalie Adam, coordonnatrice du comité Trottibus et Monique Rivard, directrice de l'école Curé-Brassard en compagnie de quelques élèves.
Le Trottibus de l'école Curé-Brassard à Nicolet célèbre son premier anniversaire en procédant au lancement de ses Parcours ludiques. 
Depuis septembre dernier, plusieurs élèves se rendent chaque matin à l'école par le biais de cet «autobus pédestre». Le Trottibus permet en effet aux élèves du primaire de marcher pour se rendre à l'école, et ce, de manière sécuritaire et encadrée. Des trajets et des arrêts adaptés sont établis afin de regrouper les élèves et de poursuivre en compagnie de bénévoles accompagnateurs leur chemin. 
Et justement dans le but de motiver les enfants, des «Parcours ludiques» ont maintenant été ajoutés. Dès la fin mai, des petits pas et un personnage ont été tracés sur le sol pour les guider jusqu'à l'école. 
Le Trottibus s'adresse aux élèves qui habitent à une distance raisonnable de marche de l'école en dessous de 1,6 km mais qui trop souvent ne profitent pas de cette occasion pour s'y rendre à pied.
Conférence sur les Caron
Patrimoine Trois-Rivières invite la population à une conférence sur la dynastie des architectes Caron, très présents en Mauricie et au Centre-du-Québec. 
La conférence aura lieu le 30 mai prochain à 19 h à l'église Saint-Jean-de-Brébeuf qui est justement l'oeuvre de l'architecte Jean-Louis Caron. C'est l'écrivain et conteur nicolétain Louis Caron, auteur de la trilogie romanesque Le temps des bâtisseurs, qui présentera l'histoire de cette famille à qui on doit de nombreux bâtiments institutionnels, religieux et privés depuis 1867. 
L'entrée est gratuite. Notons que cette conférence s'inscrit dans le programme du 40e anniversaire de Patrimoine Trois-Rivières. Elle est rendue possible grâce au soutien financier du gouvernement du Québec et de la Ville de Trois-Rivières.
Trois générations s'unissent pour une même cause
Daniel Martin, Steve et son fils Henri.
En compagnie de son père Daniel et de son fils Henri, Steve Martin participera prochainement au Défi Têtes rasées de Leucan. Les représentants de trois générations de cette famille se feront en effet raser les cheveux pour amasser des dons pour cette cause le 1er juin prochain. Henri est notamment très sérieux dans sa démarche et a déjà amassé une somme importante. Il est d'ailleurs encore possible de faire des dons en se rendant au www.webleucan.com/stevemartin.
La convention collective est signée
Les employés de la Ville de Bécancour auront droit à des hausses salariales de l'ordre de 14 % d'ici les sept prochaines années. 
Ils viennent en effet de signer leur nouvelle convention collective au terme de négociations entre la Ville et le Syndicat canadien de la fonction publique. Outre le salaire, les points importants de l'entente sont une amélioration du plancher d'emploi, une clause de mouvement du personnel en situation d'abolition de postes et une clause de récupération pour les employés tenus de réaliser des heures supplémentaires la nuit. 
Les comités de négociation se sont également entendus sur des modalités de congés sociaux pouvant être pris de façon consécutive ou non pour répondre aux besoins des membres en situation de deuil.
La Ville de Bécancour s'est également engagée à prendre les moyens nécessaires afin d'offrir une meilleure disponibilité de véhicules aux employés tenus de transporter du matériel ou devant se déplacer en situation de chantier. 
Enfin, les parties ont aussi conclu la restructuration du régime de retraite en vertu de la loi 15.
Rappelons que quelque 100 employés de la Ville de Bécancour (cols blancs, cols bleus et professionnels) sont tous regroupés au sein du même syndicat représenté par le SCFP depuis plus de 40 ans.
De l'aide pour les services de garde éducatifs dans Maskinongé
Une aide financière de 63 487 $ a été accordée aux services de garde éducatifs à l'enfance dans la circonscription de Maskinongé.
Cette annonce par le député de Maskinongé Marc H. Plante fait suite à celle, globale, du ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre de la Famille, Sébastien Proulx, le 23 mars dernier. Un investissement de plus de 10 millions $ à travers tout le Québec avait alors été dévoilé pour assurer la réussite éducative dès la petite enfance.
Neuf centres de la petite enfance et garderies subventionnées de la circonscription de Maskinongé ont obtenu de l'aide, dont la garderie Jardin des petits poucets et le CPE Le moulin des bambins, de Trois-Rivières, qui ont reçu les montants les plus élevés, soit respectivement 6464 $ et 6377 $.
Le bureau coordonnateur de garde en milieu familial Les Services de garde Gribouillis de Louiseville recevra pour sa part 23 597 $ d'une autre enveloppe, toujours comprise dans les 10 millions $ distribués dans la province.
Vol qualifié au Roi mauricien des habits
Un homme connu des policiers a été arrêté vendredi soir à la suite d'un vol qualifié commis à la mercerie le Roi mauricien des habits. Le suspect aurait tenté de voler près de 1000 $ en marchandises dans ce commerce de la rue Champflour. Témoin du délit, le propriétaire des lieux a interpellé l'homme. Il s'en est alors suivi une altercation et le suspect aurait frappé l'homme d'affaires avant de prendre la fuite dans le quartier. Les policiers ont alors entrepris une opération de ratissage. En soirée, le suspect avait été arrêté par les policiers. Il demeure détenu tout le week-end et devra comparaître lundi.
Sainte-Anne-de-la-Pérade: deuxième édition du Salon écolo
L'église de Sainte-Anne-de-la-Pérade sera le théâtre de la deuxième édition du Salon écolo, le dimanche 4 juin.
L'objectif de cet événement est de présenter un projet porteur d'espoir pour améliorer l'environnement en sensibilisant le public à l'importance de protéger la planète.
Le Salon écolo présente de nombreuses initiatives écologiques de notre région et met en évidence l'importance et l'impact des petits gestes quotidiens sur l'écosystème.
L'activité se déroulera de 10 h à 16 h.
En plus de nombreux exposants à visiter, le public aura l'occasion de venir déposer sur place des cartouches d'encre, piles, lunettes, vêtements, cellulaires, attaches à pain et goupilles de cannettes pour recyclage et revalorisation.
Deux conférences seront offertes, soit à 13 h, par le Regroupement vigilance hydrocarbures des Chenaux et à 14 h, par Samuel et Alexandra Ricard du Fief d'Orvilliers qui parleront de l'importance des abeilles.
Durant toute la durée du Salon, des bénévoles de l'Association des véhicules électriques du Québec feront essayer gratuitement leurs véhicules.
Élections municipales - district de la Madeleine: Gaétan Laperrière se lance dans l'arène
Gaétan Laperrière
Il y aura une lutte électorale dans le nouveau district de la Madeleine, qui sera redécoupé lors des prochaines élections municipales à Trois-Rivières. L'actuelle conseillère municipale du district Du Sanctuaire qui change de nom pour de la Madeleine, Sabrina Roy, affrontera le directeur général du Centre communautaire de loisirs Jean-Noël-Trudel, Gaétan Laperrière.
Employé du centre communautaire depuis 30 ans, M. Laperrière en est devenu le directeur en 2008, en plus de cumuler 15 années d'expérience en enseignement de l'éducation physique à l'École commerciale du Cap et au Collège Ellis.
Il est également président de la Table de concertation des bingos, siège sur le conseil d'administration du Regroupement des bingos de Trois-Rivières, est membre de la Chambre de commerce de Trois-Rivières et du Club Richelieu de Cap-de-la-Madeleine. M. Laperrière a aussi contribué à la mise en place d'un programme de parrainage pour les enfants et familles dans le besoin en collaboration avec le CIUSSS et les écoles du secteur Est.
«En tant que dirigeant d'une entreprise de services à la population, je suis en mesure d'identifier et de cibler les besoins et les réalités du secteur autant au niveau social qu'économique. D'ailleurs, plusieurs idées de projets reliés à la revitalisation du quartier et de développement émergent déjà grâce à la réalisation d'une étude sur les besoins et les réalités de notre secteur. De plus, je veux que les citoyens et les organismes soient des acteurs de premier plan dans ce processus qui mettra en valeur notre quartier», a-t-il indiqué.
Comme directeur général du centre Jean-Noël-Trudel, il a aussi réalisé un projet d'implantation d'un CPE en partenariat avec Desjardins dans le district, et a récolté deux nominations au Gala Radisson à titre d'entreprise de l'année «services à la communauté».