En bref

Les policiers seront présents à Saint-Tite
Les policiers de la Sûreté du Québec du poste de la MRC de Mékinac assureront une présence accrue dans la municipalité de Saint-Tite pendant le Festival western, qui animera le secteur jusqu'au 17 septembre.
Le fort achalandage de véhicules qui circuleront dans le coin incitera les policiers à veiller à la fluidité sur les routes avoisinantes. 
De plus, le nombre de patrouilles dans la ville et les environs sera augmenté pendant l'événement.
Les policiers n'hésiteront pas à intervenir s'ils constatent des infractions au Code criminel, aux lois provinciales ou aux règlements municipaux, notamment en ce qui concerne la conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool ou la drogue.
Les autorités rappellent également que les lois et règlements en vigueur continuent d'être appliqués durant le festival, incluant la signalisation relative au stationnement. Marie-Josée Montminy
Campagne de sensibilisation de la SAAQ à Saint-Tite
La Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) invite la population à vivre une expérience de réalité virtuelle au Festival western de Saint-Tite cette fin de semaine, en lien avec la vitesse au volant.
Élément central de la campagne de sensibilisation à la vitesse au volant, l'expérience démontre de façon immersive les effets physiques de la vitesse. La distance de freinage et la force de l'impact lors d'une collision sont particulièrement mises en évidence lors de l'expérience.
La SAAQ rappelle que chaque année, en moyenne, de 2012 à 2016, la vitesse était en cause dans les cas de 130 décès sur la route, 470 blessés graves et 6800 blessés légers. 
En Mauricie, de 2012 à 2016, la proportion des décès attribuables à la vitesse par rapport à l'ensemble des victimes était de 30 % comparativement à 36 % pour l'ensemble du Québec.
En milieu urbain, le risque d'être impliqué dans un accident double à chaque tranche de 5 km/h au-dessus de la limite de vitesse permise. En milieu rural, ce risque est deux fois plus grand à 10 km/h de plus que la limite permise, presque six fois plus élevé à 20 km/h de plus, et presque 18 fois supérieur à 30 km/h de plus. Marie-Josée Montminy
CIUSSS: Godi à la direction de la santé publique
La docteure Marie-Josée Godi est la nouvelle directrice de la santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec.
Entrée en fonction en août, la docteure Godi est médecin spécialiste en santé publique et en médecine préventive à la direction de santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec depuis 2013. Elle a participé à l'élaboration du plan d'action régional en santé publique 2016-2020. Elle occupait le poste d'adjointe médicale auprès du directeur de santé publique par intérim depuis novembre 2016.
«De par son expérience, ses compétences et sa connaissance approfondie du milieu de la santé publique, la docteure Godi est la personne toute désignée pour occuper ce poste important. Je suis heureux d'annoncer cette nomination et persuadé que la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec bénéficiera de sa vision et de son leadership», déclare par voie de communiqué le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.
La docteure Godi succède à la docteure Isabelle Goupil-Sormany. Cette dernière a quitté ses fonctions et la région en juin 2016. Le docteur Horacio Arruda occupait le poste de façon intérimaire depuis juillet 2016. Martin Lafrenière
Portes ouvertes sur les fermes du Québec: plusieurs fermes de la région y participent
Plusieurs fermes de la région font partie des quelque 100 fermes du Québec qui ouvriront leurs portes au public, le dimanche 10 septembre prochain entre 10 h à 16 h, dans le cadre d'une grande tournée provinciale.
Au Centre-du-Québec, la ferme de l'Élouard de Saint-François-du-Lac fera découvrir ses productions de boeufs Angus et de boeufs Wagu aux visiteurs. 
Une fermette sera également ouverte, et ce, au grand plaisir des enfants. 
En Mauricie, ce sont cinq fermes qui ouvriront leurs portes soit: la Ferme Steve Croisetière de Saint-Paulin (lait, bovins et grains), la Ferme Jean Damphousse/Lou Pro de Maskinongé (agneaux, moutons et grains), la sapinière de la Mauricie de Trois-Rivières (sapins de Noël), le Ranch Dupont de Shawinigan (cerfs et mouflons) et la Ferme Tournesol/Les boissons du Roy de Sainte-Anne-de-la-Pérade (culture maraîchère et boissons alcoolisées).
Encore une fois cette année, des circuits en autobus d'une durée de six heures qui permettront de visiter trois fermes seront offerts gratuitement. 
Les départs sont prévus à 9 h 30 et 10 h au parc Champlain à Trois-Rivières. 
Pour ceux qui désirent se rendre sur place par leurs propres moyens peuvent obtenir les indications sur le site www.upacestmoi.ca/portesouvertes
L'activité aura lieu beau temps, mauvais temps. Mathieu Lamothe
Exposition de photos au Festival western
La Société d'histoire et de généalogie de Saint-Tite présente une exposition de photos dans le cadre du 50e anniversaire du Festival western de Saint-Tite.
Près de 125 photos sont exposées à la Bibliothèque Marielle-Brouillette, au 330, rue Du Moulin. Elles sont regroupées sous huit thèmes: l'ambiance, les installations, les défilés, les rodéos, les spectacles, les bénévoles, les thématiques et l'insolite.
L'exposition pourra être vue ce samedi 9 septembre ainsi que les 12, 13, 14, 15 et 16 septembre de 13 h à 17 h. Le mercredi 13 septembre, les têtes d'affiche du festival seront à la bibliothèque pour une séance de signatures de photos. Marie-Josée Montminy
Opération Cisaille: plus de 6000 plants éradiqués
Les policiers de la Sûreté du Québec ont éradiqué plus de 6000 plants, au cours de la journée de jeudi, lors de perquisitions s'inscrivant dans le cadre de l'opération Cisaille.
Aucune arrestation n'a été effectuée jusqu'à maintenant en lien avec ces perquisitions. 
Une douzaine de policiers ont été mis à contribution. 
La Sûreté du Québec tient de plus à souligner la collaboration des Forces armées canadiennes.
Les policiers rappellent que la période actuelle est particulièrement propice à la récolte des plantations de cannabis. 
Toute information pertinente peut donc être transmise en communiquant avec la Centrale de l'information criminelle en appelant au 1 800 659-4264. Mathieu Lamothe
Disparition à Shawinigan
Kim Gagnon
Les policiers de la Sûreté du Québec demandent l'aide de la population pour retrouver Kim Gagnon, 32 ans, de Shawinigan, disparue depuis le 1er septembre dernier. Mme Gagnon mesure 1,70 m (5 pi 6 po), pèse 50 kg (110 lbs), a les cheveux noirs et longs, a les yeux verts et un tatouage de tigre sur l'épaule droite ainsi qu'une écriture sur la nuque. Elle a été vue pour la dernière fois à Shawinigan dans le secteur du bas de la ville. Elle portait un jeans et un chandail kangourou noir. Ses proches ont des raisons de craindre pour sa santé et sa sécurité. Toute personne qui détiendrait des informations pouvant aider à la retrouver est priée de communiquer avec la Centrale de l'information criminelle de la SQ au 1 800 659-4264. Jonathan Filion
Tournoi de tennis en fauteuil roulant au parc Laviolette
Guillaume Villemure est persuadé que les gens qui assisteront samedi à Trois-Rivières au tournoi de tennis en fauteuil roulant seront inspirés par les efforts consentis par les joueurs qui y prendront part.
Cadre chez Soleno Recyclage de Yamachiche, M. Villemure a eu l'idée de créer un événement spécial regroupant des entreprises oeuvrant dans le secteur de l'environnement. Le tournoi assis debout réunira 14 équipes composées chacune d'un joueur en fauteuil et d'un joueur sur ses deux jambes. 
M. Villemure a subi une opération à la moelle épinière alors qu'il avait 13 ans. Il se déplace à l'aide d'une canne. À la suite d'un accident subi par un ami, il y a quatre ans, il a été mis en contact avec le tennis en fauteuil roulant et s'est décidé à s'adonner à ce sport.
«J'ai rencontré des gens avec des limitations physiques qui sont quand même très actifs. Avec le tournoi, je veux permettre aux gens de connaître ce sport et que la Mauricie devienne la plaque tournante du tennis en fauteuil roulant», raconte M. Villemure, heureux de miser sur la contribution de son employeur dans l'élaboration de l'activité.
Les entreprises qui ont répondu positivement à l'invitation de Guillaume Villemure proviennent du Lac-Saint-Jean, de l'Outaouais, de Montréal, de Québec et de la Mauricie. Yann Mathieu, ex-champion en fauteuil roulant, sera sur place, confie M. Villemure.
«J'invite le grand public à venir nous voir. Personne n'est prédisposé à devenir handicapé. Même quand on a nos deux bras et nos deux jambes, toutes les raisons sont bonnes pour ne pas faire de sport. De voir toutes ces personnes qui ont une histoire unique se démener dans leur fauteuil pour jouer au tennis, ça peut inspirer des gens de tout âge.»
L'organisateur ajoute que le tournoi se déroulera dans une ambiance familiale. Il souhaite qu'un deuxième tournoi du genre soit au calendrier de 2018.
Les activités débutent samedi sur le coup de 10 h au parc Laviolette. Martin Lafrenière