Pour les automobilistes, le grattoir était un équipement indispensable, mardi.
Pour les automobilistes, le grattoir était un équipement indispensable, mardi.

En attendant la pluie

Trois-Rivières — Le verglas a marqué un début de semaine qui prendra fin avec de généreuses précipitations qui tomberont vraisemblablement sous forme de pluie.

La région a reçu quelque 10 mm de pluie verglaçante entre lundi soir et mardi après-midi. Cette pluie verglaçante et la pluie résultent d’une dépression provenant du centre des États-Unis qui remontait le long des Grands Lacs. Les températures ont avoisiné le point de congélation.

Le ciel sera dégagé mercredi. Mais dès la nuit de jeudi à vendredi, les choses vont recommencer à se corser, comme l’explique André Cantin, météorologue à Environnement Canada. «Il y a une bonne tempête qui remonte des Grands Lacs vers la Baie-James. Ça va apporter des précipitations sur le sud du Québec. Ce sera autour de 20 mm de pluie pour vendredi. Il y a un faible risque de pluie verglaçante. Il y a encore de l’incertitude sur le type de précipitations. On va partir le matin avec une température près du point de congélation et ça va monter à 6 ou 7 degrés.»

Les automobilistes qui ont pris la route lundi soir ou mardi matin ont dû s’astreindre à une bonne corvée de déglaçage des vitres de leur voiture et ont dû redoubler de prudence en circulant sur le réseau routier. Les conditions météorologiques ont incité les commissions scolaires et la direction des écoles privées à donner congé de cours à leurs élèves des niveaux primaire et secondaire.

Ce congé scolaire forcé a libéré les rues de nombreux usagers, si bien que le nombre d’accidents causés par les rues transformées en patinoires est somme toute marginal. Moins de 10 accidents mineurs ont été répertoriés sur le territoire de Trois-Rivières. «Avec la fermeture des écoles, ça enlève de la circulation sur les routes. Compte tenu de ce qu’on a vu ce matin (mardi), on a eu plus de peur que de mal. On s’en tire à bon compte», commente le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la police de Trois-Rivières.

«Ça va très bien, ajoute le sergent Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec. On a eu quelques sorties de route, mais rien de majeur.»

Les équipes d’entretien des rues des villes ont passé de longues heures à épandre des abrasifs afin d’améliorer les conditions de circulation. Les rues principales ont été sablées en priorité, mais les usagers devaient se montrer prudents dans leurs déplacements, autant en véhicule qu’à pied. La Ville de Shawinigan recommande à ses citoyens de porter des semelles à crampons afin de réduire le risque de chutes.

Évidemment, les citoyens doivent respecter les consignes concernant le stationnement de leur véhicule sur la voie publique.