Simon Allaire

«Elle a été un peu maladroite»

Louiseville — «Elle a été un peu maladroite. Elle s’en est rendu compte et le regrette.»

Simon Allaire a dû réagir jeudi à la publication sur les réseaux sociaux d’un commentaire d’une de ses employées qui critiquait l’évolution du projet du District 55 à Trois-Rivières. Marjolaine Cloutier, attachée politique du député de Maskinongé, a réagi jeudi sur la page Facebook du Nouvelliste concernant des commentaires portant sur les réalisations de l’ex-maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

Mme Cloutier a écrit: «District 55? T’es pas sérieux? Y a tellement rien que la station d’essence veut foutre le camps (sic)... Monsieur Lévesque a effectivement fait de grandes choses au Centre-ville mais svp... District 55... soyons sérieux.»

Selon M. Allaire, ce commentaire de son attachée politique concernant un projet situé dans sa circonscription a été fait à titre personnel.

Voici le commentaire publié par Marjolaine Cloutier sur la page Facebook du Nouvelliste.

«Ce que je comprends, c’est qu’elle saluait le travail de M. Lévesque, mais elle exprime sa déception sur ce qui a été annoncé et l’état actuel des terrains. Dans ce cas, elle a fait ce commentaire comme citoyenne et non pas comme employée de mon bureau. Marjolaine s’est rendu compte qu’elle n’aurait pas dû écrire ça sur Facebook. Mais c’est trop tard! Si on avait pris le temps de s’en parler, elle n’aurait pas écrit le commentaire», déclare M. Allaire à propos de ce commentaire qui a été effacé en cours d’après-midi.

Refusant de dire si Mme Cloutier aurait dû s’abstenir de faire un tel commentaire («je ne veux pas pointer quelqu’un de mon équipe, ce n’est pas constructif»), M. Allaire précise que l’opinion émise par son attachée politique est totalement contraire à la sienne.

«Ça n’a aucun lien avec ce que je peux penser. J’ai travaillé tellement longtemps en développement économique. C’est un projet à longue échéance. Le projet du District 55, c’est comme un parc industriel. C’est très long à développer. Mais le colisée va créer une effervescence, de l’achalandage récurrent et le reste va suivre.»

Cette maladresse de la part de Marjolaine Cloutier ne lui vaudra aucune réprimande, souligne M. Allaire.

«Marjolaine fait un excellent travail. Je n’en fais pas tout un plat. Je fais la différence entre la citoyenne et celle qui travaille pour le bureau du député. Mais je peux comprendre que des gens ne font pas la part des choses et différencier Marjolaine comme citoyenne et comme employée d’un député. C’est l’apprentissage.»