Les élections municipales ont lieu ce dimanche.

La voix du peuple

Trois-Rivières — Après plusieurs semaines de campagne électorale, le suspense des élections municipales tire à sa fin. Le vote a lieu ce dimanche dans 48 municipalités de la région.

Avec le changement d’heure, les électeurs bénéficieront d’une heure supplémentaire pour peser le pour et le contre concernant les politiciens à choisir. Ceux de Trois-Rivières auront d’ailleurs à élire un maire et 13 conseillers municipaux parmi 44 candidates et candidats.

À Shawinigan et à La Tuque, ce sont 25 personnes qui souhaitent accéder ou demeurer au conseil municipal. Sainte-Thècle arrive au troisième rang des municipalités ayant le plus de candidats, soit 16, suivie de Louiseville avec 15. Dans ces quatre municipalités, tous les sièges sont en jeu.

Trente-quatre municipalités mauriciennes sont en élection et regroupent 342 candidats, soit 252 hommes (73,7 %) et 90 femmes (26,3 %)

Du côté de la partie nord du Centre-du-Québec, Saint-François-du-Lac compte 14 candidats sur les bulletins de vote. Tous les sièges sont en jeu.

Bécancour a aussi de nombreux candidats, soit 13. Douze candidats sont en lice à Pierreville et 11 personnes souhaitent être élues à Sainte-Françoise.

Une élection est tenue dans 12 municipalités du Centre-du-Québec. Ce scrutin rassemble 90 candidats, soit 66 hommes (73,3 %) et 24 femmes (26,7 %).

Dossier réglé dans 22 municipalités

Les électeurs de 22 municipalités n’ont pas besoin de voter en 2017, car leur conseil a été réélu sans opposition. En Mauricie, les conseils de Charette, de Saint-Léon-le-Grand, de Saint-Narcisse, de Saint-Paulin, de Saint-Roch-de-Mékinac, de Saint-Adelphe et de Saint-Séverin sont déjà choisis.

Sur les 28 municipalités du Centre-du-Québec faisant partie du territoire couvert par Le Nouvelliste, 15 ont déjà leurs élus. Il s’agit de Baie-du-Febvre, Fortierville, Grand-Saint-Esprit, La Visitation-de-Yamaska, Lemieux, Parisville, le Village de Saint-Célestin, la Municipalité de Saint-Célestin, Sainte-Cécile-de-Lévrard, Saint-Elphège, Sainte-Monique, Sainte-Perpétue, Saint-Léonard-d’Aston, Saint-Wenceslas et Saint-Zéphirin-de-Courval.

Taux de participation

En plus des résultats proprement dits, il sera intéressant de constater l’ampleur de la participation citoyenne à cette élection municipale.

En 2013, Trois-Rivières affichait un taux de participation de 57,2 %, soit près de 11 % de plus qu’en 2009 (46,4 %).

Louiseville affiche une progression comparable. En 2013, le taux était de 52,2 %, alors qu’il s’élevait à 42,1 % quatre ans plus tôt.

Shawinigan a connu la tendance inverse. Le taux de participation en 2013 a été de 48,3%, alors qu’il s’élevait à 52 % en 2009.

Le scénario est semblable du côté de La Tuque avec un taux de 50,7 % en 2013 à comparer à un taux de 53,4 % en 2009.

Bécancour a conclu l’élection de 2013 avec un taux de 56,5 %. Ce taux était de 60 % à Saint-Alexis-des-Monts et de 57,2 % à Saint-François-du-Lac.

Les luttes à surveiller

  • À Trois-Rivières, Yves Lévesque sollicite un cinquième mandat à la mairie. Le conseiller sortant Jean-François Aubin veut devenir maire, de même qu’André Bertrand.
  • À Shawinigan, une lutte à trois oppose le maire sortant Michel Angers, François Bonenfant et Judeline Corriveau.
  • À Bécancour, Jean-Guy Dubois tente de conserver son siège. Martine Pepin souhaite le lui ravir.
  • À La Tuque, quatre candidats tentent de succéder au maire Normand Beaudoin, car ce dernier ne sollicite pas de renouvellement de mandat. Il s’agit de Rémy Beaudoin, de Michel Pronovost, d’Alexandre Quessy et de Pierre-David Tremblay.
  • À Louiseville, le maire sortant Yvon Deshaies vise un deuxième mandat. L’ex-maire Guy Richard et Laurent Robitaille sont sur les rangs.
  • À Notre-Dame-du-Mont-Carmel, le maire sortant Luc Dostaler a de l’opposition en la personne de Lysa Bergeron, une étudiante âgée de 20 ans.
  • À Saint-François-du-Lac, le maire sortant Pierre Yelle affronte Pascal Théroux, un conseiller sortant.
  • À Saint-Boniface, le maire Claude Caron ne sollicite pas de renouvellement de mandat. Les conseillers Marie-Paule Caron et Jean St-Louis ainsi que Pierre Desaulniers souhaitent lui succéder.
  • À Saint-Alexis-des-Monts, le maire Michel Bourassa sollicite un deuxième mandat. Jean-Paul Diamond, ex-député de Maskinongé ancien maire de Saint-Alexis, veut reprendre ce siège. Richard Rhéaume est également de la partie.
  • À Saint-Tite, le maire sortant André Léveillé, qui a songé à la retraite politique, a de l’opposition de son propre conseil. Annie Pronovost veut accéder à la mairie.
  • À Saint-Prosper, le maire sortant Michel Grosleau, qui voulait se présenter à la mairie de Saint-Tite, affronte Yan Boissonnault et René Gravel.
  • À Pierreville, le maire sortant André Descôteaux est candidat, de même que Frédéric Gentile et Éric Descheneaux.
  • À Sainte-Eulalie, la conseillère sortante Andrée Brûlé et Gilles Bédard sont candidats à la mairie.
  • À Sainte-Thècle, le maire sortant Alain Vallée a trois opposants: Alain Magnan, Michel Rheault et l’ancien maire André C. Veillette.
  • À Saint-Justin, Michel C. Cousineau et le conseiller sortant François Gagnon veulent succéder à Jean-Claude Gauthier. Le maire Gauthier ne sollicite pas de renouvellement de mandat.
  • À Trois-Rives, Lucien Mongrain a de l’opposition à la mairie, une première depuis plus de 15 ans pour l’homme politique âgé de 84 ans. Joël Francoeur et Claude Doucet veulent devenir le prochain maire de la localité.
  • À Batiscan, Sonya Auclair sollicite un deuxième mandat consécutif à la mairie. L’ancien maire Christian Fortin tente un retour en politique municipale et se présente avec une équipe.
  • À Yamachiche, le maire sortant Michel Isabelle et le conseiller sortant Paul Carbonneau sont de la course à la mairie.