Martine Pepin

«Il y a un vent de changement», croit Martine Pepin

Bécancour — Au terme de 2500 portes visitées par son Groupe et plus d’un millier d’appels téléphoniques, la candidate à la mairie de Bécancour, Martine Pepin, complète sa campagne électorale en évoquant un vent de changement qui souffle sur la ville, après 52 années marquées par seulement trois maires et une mairesse.

Et dans son dernier point de presse avant le jour J, l’ancienne directrice générale de la Chambre de commerce demandait vendredi à son adversaire Jean-Guy Dubois, s’il devait être élu, de s’engager pour les quatre prochaines années et non pas pour un demi-mandat «comme nous l’entendons sur le terrain». 

Par ailleurs, celle-ci a énuméré les propositions du Groupe Pepin qui ont suscité «des commentaires plus que favorables» tels que, par exemple, la cohésion entre Bécancour et Nicolet, des projets environnementaux et la consolidation de la PME.

Dans les 100 premiers jours, Martine Pepin entend d’ailleurs initier une rencontre avec la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, et redéfinir l’entente avec IDE Trois-Rivières tout en créant un nouveau département en développement économique.

Au cours de sa tournée électorale, on lui aura parlé, entre autres, de parcs de jeux, de terrains résidentiels et de sécurité routière. Et elle a rappelé les idées innovantes de son équipe: Maison de la Famille, l’étiquette Fait Bécancour, allègement fiscal pour les aînés, faire tourner au vert la centrale nucléaire, créer une plateforme multiservice pour les PME en extractions moléculaires, redonner aux acteurs touristiques leur Office de tourisme et donner à la région une autoroute à double voie.

«Un avenir prometteur nous attend et je compte bien être un leader de choix pour ce tournant important, et ce, pour les quatre prochaines années. On est à la croisée des chemins», a-t-elle conclu.