Yvon Deshaies

Deshaies haut la main à Louiseville

Louiseville — C’est par une victoire écrasante qu’Yvon Deshaies conserve la mairie de Louiseville.

Grâce à l’appui de 64,7 % des électeurs, le coloré politicien obtient un deuxième mandat à cette fonction et bat pour une deuxième fois de suite Guy Richard, cette fois par une majorité plus de deux fois supérieure à celle de 2013.

Yvon Deshaies a obtenu 2127 votes, comparativement à 717 pour Guy Richard. La majorité est de 1410 votes, comparativement à une majorité de 651 votes en 2013.

«Je suis un travaillant. J’ai travaillé fort, vous m’avez vu aller, et je vais travailler fort durant les quatre prochaines années. Les gens me font confiance», raconte M. Deshaies.

Le maire réélu se réjouit de la vigueur économique affichée par sa ville depuis quelques années. Ce dernier a d’ailleurs une rencontre lundi avec des promoteurs de Montréal pour un projet à Louiseville. Il affirme avoir fait sa part pour faciliter la réalisation de certains projets.

«Depuis deux ans, l’emploi a débloqué. J’ai travaillé pour aider Maski Ford à agrandir. L’agrandissement de Canadel s’est fait avec un congé de taxes, j’ai travaillé pour ça.»

Yvon Deshaies a aussi fait les manchettes lors de son premier mandat à la mairie de Louiseville en raison de certaines déclarations. Son opinion favorable au retour de la peine de mort, son appui à Donald Trump ainsi que son ouverture à l’industrie du cannabis thérapeutique et à la légalisation du cannabis ont fait jaser. Mais tout ça n’a pas entaché sa popularité au sein de l’électorat louisevillois. 

«Je pensais que la question du cannabis me nuirait. Pas du tout. Les gens ont vu la bâtisse pour l’usine de cannabis thérapeutique. Ils sont contents. Ça va créer des emplois si les promoteurs ont le permis.»

Les citoyens de Louiseville ont donc adhéré à l’approche très terrain de M. Deshaies plutôt qu’à la position de Guy Richard qui disait vouloir rétablir la réputation de Louiseville. L’ex-maire trouvait que Louiseville fait trop souvent parler d’elle notamment pour l’ouverture manifestée par le maire Deshaies face à l’arrivée d’entreprises oeuvrant dans le cannabis thérapeutique.

Laurent Robitaille, un nouveau venu en politique, a mérité la confiance de 443 électeurs.

Le taux de participation à Louiseville a été de 53 %.

Bourassa réélu

À Saint-Alexis-des-Monts, Michel Bourassa conserve lui aussi la mairie de l’endroit pour un deuxième mandat de suite. Il a devancé par 146 votes Jean-Paul Diamond, ex-député de Maskinongé et ancien maire de Saint-Alexis.