Jacques St-Louis

Élections municipales à Shawinigan: Jacques St-Louis se présente dans Val-Mauricie

Comptable agréé pendant 35 ans, Jacques St-Louis sollicite la confiance des électeurs du district Val-Mauricie, à Shawinigan, en vue de l'élection du 5 novembre. Retraité depuis deux ans, il tente une première expérience en politique municipale.
L'homme de 64 ans a passé pratiquement toute sa carrière à Shawinigan en plus de s'impliquer dans de nombreuses associations, de sorte qu'il connaît bien les défis. Son parcours porte naturellement à attirer son attention vers les finances de la ville, sujettes à quelques débats au cours des dernières années, surtout en raison de l'accroissement de l'endettement.
«J'ai commencé à sortir des statistiques sur le site de l'école des Hautes études commerciales», partage-t-il. «J'ai sorti les données comparatives de Shawinigan avec quatre ou cinq villes à population semblable. J'ai regardé les taux d'endettement, de taxation... Je veux voir s'il y a des endroits où on peut s'améliorer? C'est sûr que l'aspect financier m'intéresse particulièrement.»
«Je comprends que les investissements sont importants, que nous en avons besoin», ajoute-t-il. «Mais il faut aussi regarder notre capacité à faire ces investissements. Si je suis élu, ce sera plus facile d'en discuter avec les gens qui sont déjà là, qui pourront m'expliquer le taux d'endettement par rapport à d'autres villes. C'est très élevé. Il doit y avoir des recettes gagnantes; il faudrait questionner d'autres villes pour savoir comment elles ont fait pour en arriver là. Il faut s'inspirer de ce qui se fait ailleurs parfois.»
M. St-Louis est aussi préoccupé par l'exode des jeunes. Dans son district plus particulièrement, il se propose de consulter ses électeurs, au cours des prochaines semaines, pour mieux connaître leurs besoins.
«Jusqu'ici, j'entends beaucoup parler de circulation et de sécurité des enfants», mentionne-t-il. «En haut de la côte de l'hôpital, sur l'avenue du Capitaine-Veilleux, c'est la vitesse qui les préoccupe. Tout le monde m'a aussi parlé du déneigement, mais j'ai vu que la Ville avait prévu de nouveaux investissements pour remédier à cette situation.»
S'il est élu, M. St-Louis aimerait former un comité de citoyens pour être branché sur les préoccupations du milieu en cours de mandat.
Il s'attarderait aussi au développement commercial de la 105e Avenue et du boulevard de Shawinigan-Sud et au projet de la Maison des Trois colombes. 
Deux autres candidats visent le poste de représentant du district Val-Mauricie. Il s'agit d'Alain Trudel et du conseiller sortant, Guy Arseneault.