Lucie Allard à l’écoute des municipalités

Nicolet (MR) — Après avoir rencontré les élus municipaux de dizaines de municipalités du comté, dont ceux de Nicolet et de Bécancour, la candidate du Parti québécois dans Nicolet-Bécancour, Lucie Allard, affirme que le programme du PQ, qui prône la régionalisation, est le plus apte à répondre au besoin d’autonomie exprimé lors de ces rencontres.

«Ce que veulent les municipalités, c’est de la latitude, de l’autonomie dans le développement de projets qui leur ressemblent. Le provincial doit aider, accompagner et travailler avec les municipalités, dans leur souci de rendre le milieu vivant et attractif. C’est ensemble qu’on va développer nos communautés, et non dans une relation provincial-municipal basée sur la hiérarchie», croit-elle.

Pour répondre aux préoccupations exprimées par les municipalités, Lucie Allard mentionne que les procédures et les règles pourraient être simplifiées pour faciliter le développement domiciliaire. «Par exemple, le ministère de l’Environnement et la CPTAQ peuvent s’adapter davantage aux réalités des régions et réduire les délais souvent causés par une approche mur à mur du développement», soutient la candidate.

Et selon elle, l’objectif poursuivi par la création de la région 17 a été abandonné par le Parti libéral du Québec. «Au départ, nous avions plusieurs directions régionales des ministères chez nous, près du milieu et de ses besoins. Ils ont été rapatriés à Trois-Rivières sous le règne libéral. C’est inacceptable et ça va à l’encontre de la politique de notre parti. Nous devons les rapatrier dans la région où s’appliquent leurs décisions», dénonce-t-elle.

De plus, celle-ci donne raison aux municipalités qui se plaignent d’avoir beaucoup d’obligations à rencontrer, mais peu de leviers économiques pour les réaliser.

Dans son programme, le PQ propose plusieurs mesures pour transférer des pouvoirs, des ressources et des centres de décision aux régions. Il prévoit un élargissement des compétences des municipalités, une réforme de la fiscalité municipale et des mesures pour faciliter la participation citoyenne et la transparence.

«J’exercerai tout le leadership nécessaire pour soutenir les projets de nos municipalités et pour que Nicolet-Bécancour se dote d’une vision commune et qui nous ressemble. Des initiatives emballantes et structurantes sont sur la table de plusieurs de nos municipalités, mais malheureusement, la bureaucratie et la centralisation ont fait leur œuvre sous le règne des libéraux. Il est temps de redonner aux régions les leviers de leur développement», conclut Lucie Allard.