La CAQ voudrait aussi mettre à jour la politique nationale sur les soins à domicile.

La CAQ promet 200 millions $ pour les soins à domicile

CHÂTEAUGUAY — À l'instar des libéraux, la Coalition avenir Québec (CAQ) entend investir 200 millions $ supplémentaires par année pour permettre aux CLSC de fournir plus de soins à domicile aux aînés.

Le chef de la CAQ, François Legault, en a fait l'annonce lundi matin, à Châteauguay, au sud-ouest de Montréal.

La CAQ voudrait aussi mettre à jour la politique nationale sur les soins à domicile.

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a annoncé il y a quelques jours qu'il comptait lui aussi injecter 200 millions $ supplémentaires pour embaucher plus de personnel dans les CLSC, afin de permettre plus de soins à domicile.

Or, selon la CAQ, le gouvernement libéral sortant «n'a pas réussi le virage des soins à domicile».

Le parti cite des données du ministère de la Santé, selon lesquelles 31 000 personnes seraient en attente de soins à domicile dans un CLSC.

La CAQ a aussi l'intention d'actualiser la politique nationale sur les soins à domicile, qui n'a pas été retouchée depuis 2004.

Dans le cadre de cette politique, le parti viserait notamment à s'assurer de protéger le budget en santé réservé aux soins à domicile et à mieux valoriser les médecins de famille qui souhaiteraient se tourner vers ce type de soins.

Le chef caquiste passe sa 19e journée de campagne dans la grande région de Montréal. Après son passage à Châteauguay, François Legault se dirigera à Longueuil, puis à Delson, des banlieues situées au sud de Montréal.

Il terminera sa journée dans un rassemblement militant à Montréal-Nord.