Le candidat Gaétan Leclerc a présenté son premier engagement en compagnie du jeune Alexis Germain, 17 ans, un bel exemple de raccrochage scolaire, un sujet sur lequel M. Leclerc entend travailler.

Gaétan Leclerc préoccupé par le décrochage scolaire

TROIS-RIVIÈRES — Candidat du Parti québécois dans le comté de Champlain, Gaétan Leclerc s’est adressé aux médias, vendredi, en compagnie d’un jeune homme de 17 ans, Alexis Germain. Parmi les partisans présents dans son local électoral de la rue Fusey, on remarquait l’ancienne députée péquiste Noëlla Champagne dont M. Leclerc souhaite prendre la relève.

Bien connu pour son talent vocal et ses interprétations des chansons de son oncle Félix, le candidat a profité de sa première conférence de presse en tant que candidat pour faire part de son premier engagement, celui de soutenir les initiatives visant à contrer le décrochage scolaire.

Ce gestionnaire à la Société de transport de Trois-Rivières explique que la STTR accueille chaque année de jeunes décrocheurs via un programme de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. Le jeune Alexis Germain, qui avait décroché en 2e secondaire, a bénéficié de ce programme, puis il a même obtenu un emploi d’été à la STTR par la suite. Cette expérience lui a donné la piqûre pour la mécanique des véhicules lourds, un métier pour lequel il entend retourner aux études.

Pour le candidat, la question du décrochage scolaire est d’autant plus importante que depuis quelques années les employés de métier sont beaucoup moins nombreux au Québec et les CV se font rares lorsque la STTR a besoin de main-d’oeuvre, dit-il. «C’est difficile d’avoir des gens. C’est un problème», souligne Gaétan Leclerc, un problème qui se voit dans beaucoup de secteurs d’activité en ce moment.

«Comme gestionnaire de la STTR, je souhaite encourager les jeunes décrocheurs à occuper un emploi», dit-il. Le candidat indique que s’il est élu, il misera sur des programmes d’alternance travail-études.

Parmi ses autres objectifs, Gaétan Leclerc entend se pencher sur la question de la revitalisation de secteur du bas du Cap-de-la-Madeleine dont le tissu urbain est déjà très affaibli et qui perdra prochainement son magasin Canadian Tire.

«Mes électeurs me parlent beaucoup du Centre Cloutier-du Rivage et j’y suis très sensible, car nous avons une population vieillissante qui demeure dans ce secteur», dit-il.

Le candidat entend s’exprimer sur d’autres de ses engagements d’ici les élections provinciales, en matière de besoins de la famille, de santé, de services aux personnes âgées, de langue et de culture.

Gaétan Leclerc a déposé son bulletin de mise en candidature vendredi matin.