Les ministres sortants Pierre Arcand et Dominique Anglade en compagnie, au centre, du député sortant de Maskinongé, Marc H. Plante.

Du renfort pour Marc H. Plante

LOuiseville — Les ministres sortants Dominique Anglade et Pierre Arcand sont venus prêter main-forte au candidat libéral dans la circonscription de Maskinongé, Marc H. Plante, en faisant un arrêt au coeur de son comté, mercredi.

Au terme d’une rencontre avec le préfet Robert Lalonde, au cours de laquelle le point a été fait sur les nombreux projets à venir dans la MRC de Maskinongé, les trois candidats ont occupé une partie de leur journée à visiter des entreprises du territoire que souhaite reconquérir le député sortant.

Marc H. Plante a souligné «à quel point, au niveau économique, ça va bien dans la MRC de Maskinongé. On est en pleine diversification économique. On est dans une effervescence sans précédent», dit-il en précisant que s’il est réélu, son parti continuera à apporter son support.

C’est le dossier d’Internet haute vitesse qui semble avoir occupé la place de choix dans ces discussions. «Ici, c’est un dossier qui va très, très bien, qui est déjà en déploiement», rappelle M. Plante. «Les appels d’offres sont lancés et on s’attend à ce que d’ici le printemps prochain, le déploiement va être fait dans certaines municipalités de la MRC», dit-il.

Marc H. Plante a indiqué qu’il fait partie «de la seule équipe qui a un plan clair pour la vitalité des régions.»

Dominique Anglade, candidate dans Saint-Henri-Sainte-Anne, a rappelé que son parti est «fortement en faveur du développement régional.» En matière de développement d’Internet haute vitesse, «j’ai vu des gens, des adversaires, dire qu’ils allaient mettre ça comme priorité. Nous, ça fait longtemps que c’est une priorité», dit-elle en citant l’exemple du déploiement qui est présentement en cours dans toute la MRC de Maskinongé.

Mme Anglade indique que son parti, s’il est réélu, veut aller encore plus loin en faisant en sorte que la couverture pour le téléphone portable soit incluse dans une prochaine mouture.

De son côté, Pierre Arcand, candidat dans Mont-Royal-Outremont, a qualifié Marc H. Plante de «député exceptionnel» qui a été «fortement impliqué» dans beaucoup de dossiers.

«Il a mis énormément de pression pour que les dossiers qui touchaient sa municipalité et l’ensemble de son comté puissent être approuvés», dit-il.

Pierre Arcand a profité du point de presse à Louiseville pour indiquer que son gouvernement a «mis les budgets Internet dans les dépenses courantes du gouvernement, des dépenses d’opération. Or nos adversaires et entre autres la Coalition avenir Québec, les a (sic) mis comme dépenses, dans leur cadre financier, comme dépenses capitales. Ils n’ont pas le droit de faire ça parce que les équipements ne nous appartiennent pas, n’appartiennent pas au gouvernement», explique-t-il.

M. Arcand a souligné que le rapport préélectoral réalisé par la Vérificatrice générale tout récemment permet de conclure que «la province, elle est très bien gérée et c’est notre intention de continuer dans cette direction-là.»

La ministre Anglade a rappelé que la pénurie de main-d’oeuvre est un enjeu fondamental.

«On a un adversaire, qui s’appelle la CAQ, qui dit que la pénurie de main-d’oeuvre, ce n’est pas vraiment ça l’enjeu. Or, dit-elle, il s’agit pourtant d’un besoin fort important clairement exprimé par les entreprises.

«On est le seul parti, aujourd’hui, à pouvoir amener des solutions concrètes», dit-elle. «Je rappelle que dans le cadre financier de la CAQ, il y a zéro en matière de francisation et de régionalisation d’immigration, zéro, tandis que dans le nôtre, il est budgété à 135 millions $», dit-elle.

Marc H. Plante rappelle que son gouvernement a créé un fonds de 14 millions $ afin de sauvegarder la biodiversité du lac Saint-Pierre.

Vendredi, il entend tenir un nouveau point de presse, cette fois plus en lien avec l’épineux dossier des restrictions en matière de pêche sportive et de pêche commerciale.