L’important chantier d’égout et d’aqueduc se déplace maintenant vers les secteurs Saint-Georges et Grand-Mère.

Égout et aqueduc à Lac-à-la-Tortue: encore des ajouts...

SHAWINIGAN — Le calme est maintenant revenu autour du lac à la Tortue, où les travaux d’aménagement d’un nouveau réseau d’égout et d’aqueduc ont façonné un été inoubliable pour les résidents. Les manœuvres de l’entrepreneur sont maintenant un peu plus concentrées vers les secteurs Saint-Georges et Grand-Mère. Le directeur général de la Ville, Gaétan Béchard, s’attend à ce que l’activité, bien que beaucoup moins intense, se poursuive tout l’hiver.

Si les travaux sur le terrain ont ralenti, on ne peut en dire autant des directives de changement, qui continuent à s’additionner en 2018 pour cet important chantier. En séance extraordinaire le 26 novembre, le conseil municipal a dû adopter trois nouvelles résolutions qui ajoutent plus de 400 000 $ aux montants déjà consentis à Allen entrepreneur général.

Les élus ont d’abord accordé une somme supplémentaire de 125 000 $ à cette entreprise pour des travaux de déviation de conduites d’aqueduc existantes, nécessaires pour l’installation du réseau d’égout.

Selon le libellé de la résolution, le document d’appel d’offres contenait un nombre approximatif de déviations qui pouvait être en conflit avec le réseau en place. Il semble que ce nombre était plus élevé que ce qui était prévu.

En septembre, le conseil municipal avait accordé à Allen entrepreneur général un montant de 280 000 $ pour des travaux de drainage supplémentaires, à la suite d’une mauvaise évaluation du nombre de ponceaux autour du lac. Or, le montant accordé n’était visiblement pas encore assez élevé, puisque les élus ont accepté de faire passer cette somme à 480 000 $.

La directive de changement accordée le 16 octobre dernier a aussi dû être bonifiée. Cette fois, elle portait sur le déplacement du tracé de la conduite de refoulement. La découverte de roc a compliqué les travaux de forage. L’entrepreneur a notamment dû prévoir une méthode par tranchée avec dynamitage pour l’installation de la conduite de refoulement.

En conséquence, le montant supplémentaire accordé par la Ville pour l’exécution de ces manoeuvres est passé de 180 000 $ à 270 000 $.

Au début du mois, le comité exécutif avait aussi accordé un montant supplémentaire de 80 000 $ à Allen entrepreneur général, notamment pour l’isolation des conduites d’aqueduc pour les protéger contre le gel. Également, Entreprises Rosario Martel a obtenu, lors de la même séance, un montant supplémentaire de 70 000 $ pour le remplacement d’une conduite d’égout existante qui mène à la station d’épuration du secteur Grand-Mère.

Le budget total de cet important chantier s’élève à 45,1 millions $, soit 40,815 millions $ pour les travaux et 4,3 millions $ pour les services professionnels qui y sont attachés.

Rappelons que dans le cadre du Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées, le gouvernement fédéral a accordé une aide financière de 21,5 millions $ pour la réalisation de ce projet, tandis que Québec a consenti 14,2 millions $. Ces montants représentent 83 % du budget admissible, établi à 42,995 millions $. Tout montant excédentaire doit donc être absorbé par la Ville.

«Jusqu’ici, on entre toujours dans notre enveloppe», mentionne le maire, Michel Angers. «On commence à avoir hâte que le projet finisse!»

Avec les caprices de Dame nature et les problèmes d’approvisionnement en bitume, la Ville a dû repousser la plus grande partie des travaux de pavage en 2019. Ce qui ne signifie pas que toutes les opérations seront paralysées cet hiver.

«Nous en avons encore jusqu’en mars», prévoit M. Béchard. «Nous mettrons une nouvelle station de pompage en service et une conduite de refoulement qui se rendra jusqu’aux étangs de Grand-Mère. Ces travaux nous permettent de travailler en condition hivernale.»

Notons également que le 5 novembre, le comité exécutif a prolongé le contrat de trois surveillants de chantier, qui devaient terminer leur mandat le 2 novembre. Cette entente a ainsi été prolongée jusqu’au 7 décembre.