Église Saint-Jean-de-Brébeuf: une entente de principe conclue avec le Centre culturel islamique de la Mauricie

Trois-Rivières — Un accord de principe a été conclu entre la fabrique de la paroisse Du-Bon-Pasteur et le Centre culturel islamique de la Mauricie concernant la vente de l’église Saint-Jean-de-Brébeuf, peut-on lire dans le Semainier de dimanche dernier.

La prochaine étape consiste à obtenir l’approbation du diocèse. Les paroissiens quant à eux sont invités à une soirée d’échanges et d’information, le mardi 8 octobre, à 19 h, à l’église Saint-Jean-de-Brébeuf.

Rappelons que la communauté musulmane de Trois-Rivières est à l’étroit dans ses locaux actuels, c’est pourquoi elle souhaite acquérir l’église Saint-Jean-de-Brébeuf, qui est située en face de sa mosquée, sur la rue des Forges.

Dans le Semainier, la fabrique qualifie l’offre non sollicitée du Centre culturel islamique de «très intéressante». Elle est toutefois sensible au fait que cette vente risque d’attrister les paroissiens qui sont évidemment attachés à leur église. «Les membres de la fabrique sont conscients qu’ils demandent aux fidèles un énorme sacrifice. L’église fait partie du paysage communautaire depuis plus de 63 ans, c’est un élément du patrimoine religieux de la ville.»

Toutefois, les frais liés aux immeubles de la communauté Saint-Jean-de-Brébeuf se sont traduits par des pertes de 3686 $ en 2018 et 10 646 $ en 2017. «(...) et la situation ne va pas en s’améliorant», note la fabrique. «L’occasion nous est maintenant offerte de transformer ces charges en recettes, même modestes, et qui pourront être consacrées à des fins pastorales.»

D’ailleurs, la fabrique rappelle que «le premier rôle de la paroisse est la diffusion de l’Évangile, l’enseignement et les services pastoraux, et non l’entretien d’un parc immobilier».

Pour ce qui est des services offerts aux fidèles, ils ne devraient pas pâtir de la vente de l’église Saint-Jean-de-Brébeuf. «Les membres de l’équipe de la pastorale et de la fabrique croient que les fidèles pourront profiter des mêmes services qu’actuellement, ceux-ci étant présentement partagés entre les églises Saint-Jean-de-Brébeuf et Sainte-Marguerite-de-Cortone.»