Le président de la Commission scolaire de l'Énergie, Jean-Yves Laforest.

Trois nouvelles écoles à vocation particulière à Shawinigan

Les élèves de niveau primaire de la Commission scolaire de l'Énergie pourront fréquenter dès la prochaine année scolaire des écoles répondant mieux à leurs aspirations. Le conseil des commissaires a approuvé mardi soir la création de trois écoles à vocation particulière qui mettront de l'avant le hockey, la musique et une éducation alternative.
Marie-Frédéric Côté et Caroline Lamothe.
Ces trois nouvelles écoles qui se nommeront Jacques-Plante (hockey), Félix-Leclerc (musique) et de l'Énergie (alternative) ont été demandées par de nombreux parents.
«Nous avons fait plusieurs consultations depuis deux ans et le choix de ces écoles répond à des besoins exprimés», affirme d'emblée le président de la Commission scolaire de l'Énergie, Jean-Yves Laforest. «En raison des contraintes budgétaires des précédentes années, nous ne pouvions pas réaliser ce projet avant.»
L'école Jacques-Plante, seule école des trois réservée aux 2e et 3e cycle du primaire, sera située dans les locaux de l'école Dominique-Savio, alors que les écoles de l'Énergie et Félix-Leclerc seront respectivement dans les locaux de l'Institut du commerce de Shawinigan et à l'école des Bâtisseurs.
«Les nouvelles écoles seront des écoles séparées dans des écoles déjà existantes», précise le directeur général de la commission scolaire, Denis Lemaire. 
Depuis deux ans, un comité de parents travaillait à la création d'une école alternative à Shawinigan. Cette approche pédagogique consiste à favoriser l'apprentissage par la réalisation de projets concrets.
L'ensemble des matières, que ce soit le français, les mathématiques ou les sciences, est ainsi abordé d'une façon différente ce qui peut pour de nombreux élèves être plus stimulant. Plusieurs de ces écoles sont déjà présentes un peu partout au Québec. 
Le comité des parents qui a travaillé à la création de l'école alternative a été mis sur pied par Marie-Christine Gélinas, une mère de jeunes enfants. Dès le début du projet, Marie-Frédéric Côté et Caroline Lamothe ont embarqué dans le comité.
Pour ces deux mères de jeunes enfants, l'approche pédagogique d'une école alternative correspond mieux aux besoins des élèves.
«C'est différent et varié dans ce type d'école. On suit davantage le rythme des enfants. C'est moins dans un moule ou un cadre», précise l'une d'elles. «C'est une approche par projets qui permet aux enfants de cheminer.»
Depuis le début de la création de ce comité, la Commission scolaire de l'Énergie a montré une belle ouverture. L'implication des parents est d'ailleurs essentielle dans la mise sur pied d'une école alternative, mais aussi pour son fonctionnement.
Les parents d'enfants qui iront à l'école de l'Énergie, doivent s'engager à offrir de l'aide en fonction de leurs compétences. Dès la première année, les parents devront consacrer au moins 25 heures par famille à cette école, dont 15 heures lors du temps de classe. Il s'agit pour les membres du comité de parents d'une façon de s'investir davantage dans l'éducation des jeunes de Shawinigan.
Même si elle est différente dans son approche, l'école alternative doit répondre aux mêmes exigences pédagogiques que les écoles normales. Les enfants doivent acquérir les mêmes compétences, mais la façon d'y arriver est différente. 
Une soirée d'information obligatoire concernant l'école alternative se tiendra le 12 janvier prochain à 19h à l'Institut du commerce de Shawinigan. Les parents pourront ainsi en apprendre davantage sur ce projet de même que visiter les locaux.
Bien que le nombre de places disponibles n'ait pas encore été déterminé, nous savons déjà que la sélection des élèves se fera par tirage au sort si le nombre d'inscriptions dépasse la capacité d'accueil de l'école. Tous les enfants d'une famille pigée seront admis. La procédure sera la même pour l'école Félix-Leclerc. De son côté, l'école Jacques-Plante évaluera le potentiel de développement sur glace de l'enfant si le nombre d'inscriptions dépasse la capacité d'accueil. 
Les inscriptions pour ces trois écoles à vocation particulière doivent être complétées en janvier ou février prochain, selon l'école choisie. Les documents d'informations doivent être sur le site Internet de la Commission scolaire de l'Énergie dès mercredi.