Une grande sculpture a été inaugurée mardi à l'École d'éducation internationale du secteur Est. Le sculpteur Roger Gaudreau et la céramiste Roxanne Campeau, notamment, ont participé à l'élaboration de cette oeuvre

Sculpture d'accueil réalisée en collégialité

L'École primaire d'éducation internationale du secteur Est, à Trois-Rivières, a procédé mardi au dévoilement officiel d'une sculpture de grande dimension, issue d'un projet collectif et multigénérationnel déployé sur presque deux ans.
Guidés par le sculpteur Roger Gaudreau et la céramiste Roxane Campeau, les élèves de l'école, leurs grands-parents, certains parents, des aînés de la résidence Duplessis et des élèves du Centre de formation professionnelle Qualitech se sont mobilisés autour du projet initié et coordonné par l'enseignante Caroline Ricard.
Créée à partir de pièces de vaisselle usagée concassées, la sculpture représentant une fleur et ses sept pétales mesure environ 11 pieds (3,35 m) par 6 pieds (1,81 m). La directrice adjointe, Claire Lanouette, explique que le projet a démarré en septembre 2015, lors de l'ouverture de l'école du secteur Cap-de-la-Madeleine aménagée dans l'ancienne école Point-Tournant, sur la rue Saint-Alphonse.
«L'idée était d'offrir une sorte de bouquet à l'entrée de l'école, pour que tout le monde s'y sente accueilli. Nous sommes allés chercher une subvention qui nous a permis d'engager les artistes et d'acheter le matériel», précise Mme Lanouette.
En début d'année 2015, les artistes Roger Gaudreau et Roxane Campeau ont visité les élèves pour leur parler de leur travail. Le sculpteur a partagé son expertise pour planifier et réaliser le projet, et la céramiste s'est chargée de la conception de la mosaïque.
Un concours a été organisé auprès des élèves pour choisir le dessin qui inspirerait la sculpture, et celui de Cassandra Poirier a été retenu. «On a demandé aux parents de nos acheminer de la vaisselle abîmée colorée, que Mme Campeau a concassée dans un petit atelier, à l'école. 
Puis les enfants et leurs grands-parents ont été invités à coller les morceaux sur les formes de grandes pétales», détaille Mme Lanouette, en ajoutant que des aînés de la résidence Duplessis ont servi de grands-parents substituts pour les enfants qui en étaient privés.
Des parents se sont impliqués dans d'autres tâches plus techniques pour constituer la structure de l'oeuvre, et l'assemblage final a été réalisé par les élèves de Denis Tousignant, enseignant en soudure au centre Qualitech.
À son ouverture en 2015, l'École primaire d'éducation internationale du secteur Est réunissait deux classes de maternelle, une de première et une de deuxième année. 
Deux classes se sont ajoutées cette année, et deux autres ouvriront en août prochain. La bâtisse dispose de 10 locaux.