On retrouve sur la photo Claude Lessard, président de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, Kathya Paquin, directrice de l'école secondaire l'Escale, Marc H. Plante, député de Maskinongé, Hélène Corneau, directrice générale de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy et Jean-Yves Laforest, président de la Commission scolaire de l'Énergie.

Maskinongé: 4,6 millions $ pour 30 projets

Dix-sept écoles situées sur le territoire de la circonscription de Maskinongé se sépareront plus de 4,6 millions $ pour réaliser un total de 30 projets de rénovation ou d'entretien de leur bâtiment.
Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, a annoncé les détails de ces investissements vendredi à l'école secondaire l'Escale de Louiseville, qui bénéficiera du plus haut montant accordé à même cette somme, soit 600 000 $ pour la réfection de ses façades.
Les travaux effectués dans les autres écoles se concrétiseront par la mise aux normes de bâtiments, la réfection de toitures, le remplacement de portes, de fenêtres et d'installations sanitaires, ou encore l'amélioration des systèmes de chauffage, de ventilation ou de plomberie.
Parmi les établissements qui recevront les montants les plus élevés, notons l'école secondaire Chavigny, du secteur Trois-Rivières-Ouest, qui pourra rafraîchir ses façades grâce à une contribution de 450 000 $, et l'école Marguerite-Bourgeois, dans le même secteur, qui disposera de 300 000 $ pour la réfection de ses cloisons intérieures.
Sept écoles recevront 200 000 $ chacune pour des travaux comme la rénovation des installations sanitaires (écoles Saint-Justin, Ami-Joie à Saint-Étienne-des-Grès et Marie-Immaculée à Maskinongé), la réfection des cloisons intérieures (écoles Notre-Dame-du-Rosaire à Trois-Rivières, Rinfret à Sainte-Ursule et Saint-Léon à Saint-Léon-le-Grand) et le remplacement des fenêtres et portes extérieures (école Richelieu de Trois-Rivières).
Ces projets ont été retenus dans le cadre de la mesure Maintien des bâtiments du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport. 
Au Québec, près de 2300 projets de rénovation des infrastructures scolaires pourront être réalisés avec le soutien d'un investissement total de plus de 655 millions $.
«Les mesures prises pour rénover et mettre aux normes les bâtiments scolaires sont très importantes, puisqu'elles permettront aux élèves de profiter d'un environnement qui favorise la réussite éducative. Investir dans nos écoles est un choix porteur d'avenir», a commenté le député de Maskinongé Marc H. Plante.