Le Nouvelliste
Environ 25 étudiantes sages-femmes des quatre coins du Québec ont manifesté, mardi.
Environ 25 étudiantes sages-femmes des quatre coins du Québec ont manifesté, mardi.

Les futures sages-femmes veulent être payées

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Les étudiantes en pratique sage-femme demandent au gouvernement du Québec de les rémunérer pour les stages et l’internat qu’elles doivent faire au cours des quatre années que dure leur formation. Ces étudiantes doivent en effet faire pas moins de 2400 heures de stages et d’internat. «Nous faisons tous ces stages de façon bénévole, gratuite et ça encourt un endettement assez majeur et cet endettement vient même entraver le délai dans lequel on réussit à réaliser notre programme», explique Françoise Hasty, représentante du comité de mobilisation de rémunération de l’Association des étudiantes sages-femmes du Québec.