Le Séminaire de Trois-Rivières a rendu hommage à six anciens étudiants, hier soir. Sur la photo, on aperçoit Pierre Leclerc, supérieur du Séminaire Saint-Joseph, Gaétan Frigon, Robert Beaudoin, Marie-Pier Bastrach, Jean-Eudes Douville, Louis Fortier, Martin Francoeur et Pierre Normand, directeur général du Séminaire Saint-Joseph.

Le Séminaire de Trois-Rivières rend hommage à six anciens

Le Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières a rendu hommage, vendredi soir, à six de ses anciens élèves dans le cadre de la cérémonie des Anciens Émérites qui en était à sa dixième édition.
Un prix honorifique a été remis à ces anciens étudiants pour leurs accomplissements, leur cheminement exceptionnel et leurs réalisations.
Cette année, on a donc souligné le passage au Séminaire de Jean-Eudes Douville (1952) à qui on a rendu hommage dans le domaine de l'engagement. Diplômé en commerce de l'Université McGill, ce dernier a dirigé plusieurs entreprises du secteur de l'aviation et du secteur des services financiers. Il a soutenu le Séminaire Saint-Joseph lors de la construction du nouveau complexe sportif, en 2007 et lors de la rénovation de la chapelle, en 2012.
Pour sa part, Gaétan Frigon (1958), a été honoré dans le domaine du rayonnement. Diplômé de l'Université d'Ottawa, M. Frigon a entrepris sa carrière chez Eaton en 1961. En quelques années, il devient une autorité en matière de commerce au détail et de distribution en gros. Il se consacre aux domaines de l'alimentation et de l'édition commerciale. Il devient tour à tour PGD de la SAQ et de Loto-Québec. En 1996, il lance Publipage, une importante agence de marketing interactif au Québec. Il fut aussi choisi par Radio-Canada comme l'un des cinq dragons de l'émission Dans l'oeil du dragon.
Robert Beaudoin (1962), quant à lui, a été honoré dans le domaine de l'éducation. Diplômé en finances de l'Université d'Aix-Marseille, il a oeuvré à l'UQTR pendant 40 ans, consacrant sa carrière à l'enseignement, à la recherche et à l'administration. Récipiendaire de la Médaille de l'UQTR, il est aussi membre du Temple de la renommée des Patriotes à titre de bâtisseur. Il est président de la Fondation des amis du Séminaire Saint-Joseph depuis 1995.
Louis Fortier (1971) a reçu l'hommage du domaine des sciences. Professeur et chercheur à l'Université Laval et responsable scientifique du brise-glace de recherche Amundsen, il est Officier de l'Ordre du Canada et de l'Ordre national du Québec. Le rayonnement international de ses recherches en nordicité fait de lui un chef de file dans la communication des enjeux climatiques planétaires.
La distinction pour le domaine des lettres a été remise à Martin Francoeur (1990), journaliste au quotidien Le Nouvelliste. Détenteur d'un baccalauréat en droit de l'Université Laval, il reçoit le prix Judith-Jasmin en 2011 et celui du jury de la Société Saint-Jean-Baptiste en 2012. Engagé dans le développement culturel de sa région, il est un des fondateurs du Théâtre des gens de la place dont il occupe, depuis 2012, le poste de directeur artistique.
Finalement, Marie-Pier Bastrash (2009) a été honorée dans la section d'hier à aujourd'hui. Récipiendaire de la Médaille académique du Gouverneur général et de la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse, elle est aussi une athlète de haut niveau, étant considérée comme l'une des meilleures joueuses de basketball au Québec. Elle poursuit maintenant des études en médecine à l'Université McGill.