Le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, François Blais.

Le ministre de l'Éducation confirme la fin des élections scolaires au Québec

Le gouvernement du Québec confirme la fin de la tenue d'élections scolaires. Déjà, il y a un mois et demi, le ministre de l'Education, François Blais, avait laissé connaître son intention d'abolir ces élections à la faveur d'une nouvelle gouvernance régionale. Vendredi, il a d'ailleurs rappelé que son prédécesseur, Yves Bolduc, avait déjà annoncé la fin éventuelle des élections scolaires.
Le ministre Blais a prononcé une allocution au congrès de la Fédération, à Laval. La présidente, Josée Bouchard, doit ensuite tenir une conférence de presse. Le ministre a d'ailleurs été reçu froidement par les commissions scolaires réunies en congrès.
En plus de l'abolition des élections, Québec veut aussi modifier ce qu'il appelle la démocratie scolaire et apporter des changements au système de perception de la taxe scolaire qui génère quelque 2 milliards $.
Interrogé après son allocution et la réception froide qu'il a obtenue, le ministre s'est dit conscient qu'il s'agissait d'un contexte difficile pour les commissions scolaires, une période d'incertitude et de changements profonds a gérer.
Ces changements surviennent alors que d'autres compressions budgétaires ont été imposées aux commissions scolaires, entraînant des suppressions de postes et des réductions de services.