L'organisme Enfant-Retour estime que les parents ont la responsabilité de superviser leurs enfants, et de leur répéter constamment les règles de sécurité de base.

La question du transport au coeur de la rentrée scolaire

La question du transport vole la vedette de la rentrée scolaire 2015-2016, dans la région, alors que 32 300 élèves amorcent graduellement leur retour sur les bancs d'écoles jusqu'au 1er septembre. Le «péril jaune» cause certains maux de tête puisque quatre écoles privées ont décidé de gérer elles mêmes le transport de leur clientèle et de ne plus laisser la Commission scolaire du Chemin-du-Roy s'en occuper.
L'Institut secondaire Keranna, le Collège Marie-de-l'Incarnation, le Séminaire Saint-Joseph et l'École Val-Marie ont voulu ainsi échapper à une hausse faramineuse du transport scolaire qui aurait coûté aux parents la coquette somme de 718 $ par enfant pour l'année. «On connaît les budgets familiaux en Mauricie. On ne peut pas augmenter la facture indéfiniment», plaide Julie L'Heureux, directrice de l'Institut Keranna et porte-parole dans ce dossier.
Les écoles privées du Québec subissent, depuis l'an dernier, des compressions budgétaires d'un tiers par année de leur subvention pour le transport scolaire. Dans la région, c'était la Commission scolaire du Chemin-du-Roy qui organisait, jusqu'ici, les déplacements de leur clientèle.
Privées des deux tiers de leur subvention au transport, les écoles privées ont été confrontées, cet été, à deux choix: refiler une facture de 718 $ par enfant imposée par la Commission scolaire ou prendre elles-mêmes la question du transport en main.
La directrice de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, Hélène Corneau, fait valoir que les 718 $ représentaient le prix réel qu'il fallait fixer en fonction non seulement des compressions de 11 millions $ subies depuis 5 ans, mais aussi des nouvelles coupes dans la subvention au transport scolaire destinée aux écoles privées. Dans les faits, à la Commission scolaire, le transport coûte en moyenne 1100 $ par élève pour l'année», fait-elle valoir. Même chose du côté de la Commission scolaire de l'Énergie.
Le retrait des écoles privées a représenté tout un casse-tête pour la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. «Il y a 2000 trajets, 20 000 kilomètres par jour et 14 000 élèves à véhiculer», résume Mme Corneau. La Commission scolaire estime toutefois qu'en bout de ligne, le départ des écoles privées occasionne des économies.
Les écoles privées ont réussi à décrocher des ententes avec la Société de transport de Trois-Rivières. Leurs élèves qui demeurent à Trois-Rivières seront donc desservis par la STTR, cette année, au coût de 420 $ pour 10 mois. Pour les élèves du primaire, comme à Val-Marie ou au CMI et pour les élèves de la périphérie de Trois-Rivières, par exemple ceux du comté de Maskinongé ou de Champlain, les déplacements seront assurés par le transporteur privé Scobus au coût de 495 $.
Certains parents ont toutefois fait le saut, cette semaine, en recevant la carte d'embarquement de leur enfant. Dans un cas, en effet, l'arrivée de l'autobus le matin était prévue à 5 h 22 et leur enfant n'était ramené à la maison qu'à 18 h 35, des horaires tout à fait invivables tant pour les petits que pour leur famille. Julie L'Heureux reconnaît que les écoles privées ont reçu quelques appels de parents inquiets, cette semaine.
Mercredi, les quatre écoles ont rencontré le transporteur afin de régler ces situations qui, estime-t-elle, font partie des ajustements de dernière minute qu'il y a toujours à faire en début d'année. Mme L'Heureux assure que les choses vont rentrer dans l'ordre. «Nous avons une très bonne relation avec le transporteur et nous pouvons désormais nous adresser à lui directement», dit-elle.
À la Commission scolaire de l'Énergie, où le territoire est très vaste, l'enfant qui doit prendre l'autobus le plus tôt le matin est recueilli à 6 h alors que sa classe commence à 7 h 30. Il part de Saint-Alexis pour aller à Saint-Boniface. L'enfant qui arrive le plus tard, lui, met les pieds chez lui à 17 h 30. Il aura parcouru les 85 km qui sépare l'école secondaire Paul-Le Jeune de sa maison, à Grande-Anse.
À la Commission scolaire du Chemin-du-Roy où l'on a dû refaire tous les circuits, cet été, on assure qu'aucun des 14 000 enfants desservis n'est recueilli trop tôt ou ramené chez lui trop tard, même s'ils viennent de l'extérieur de Trois-Rivières et «même pas notre clientèle lourdement handicapée», assure la responsable du transport, Danielle Lemieux. La pire situation, dit-elle, «est dans le dernier rang de Saint-Prosper où l'autobus passe à 6 h 35 ou 6 h 40 et le soir, l'enfant revient à 17 h ou 17 h 10», dit-elle.
La rentrée scolaire 2015-2106 en chiffres
Notez que les chiffres suivants peuvent fluctuer légèrement à la hausse ou à la baisse d'ici la fin du mois de septembre. Les chiffres entre parenthèses représentent les données de l'an dernier.
Commission scolaire du Chemin-du-Roy
Préscolaire 4-5 ans: 1591 enfants
Primaire: 8068 écoliers
Secondaire: 5784 élèves
Total du secteur jeunes:(15 216) 15 443
Hausse de 227 élèves
Commission scolaire de l'Énergie
Préscolaire/maternelles 4 et 5 ans: 845 enfants
Primaire: 4549 écoliers
Secondaire: 3319 élèves
Total: (8634) 8713
Hausse de 79 élèves
Commission scolaire de la Riveraine
Préscolaire/maternelle 5 ans: 469 enfants
Primaire: 2512 écoliers
Secondaire: 1656 élèves
Total: (4645) 4637 élèves
Baisse de 8 élèves
Collège Marie-de-l'Incarnation
Préscolaire/maternelle 5 ans: (52) 63 enfants
Primaire: (417) 387 écoliers
Secondaire: (315) 340 élèves
Total: (784) 790 élèves
Hausse de 6 élèves
Séminaire Saint-Marie
Secondaire: (249) 241 élèves
Baisse de 8 élèves
Institut secondaire Keranna
Secondaire: (650) 610 élèves
Baisse de 40 élèves
Séminaire Saint-Joseph
Secondaire: (778) 805
Hausse de 27 élèves
Collège Notre-Dame- de-l'Assomption
Secondaire: (320) 320 élèves
École Val-Marie
Préscolaire/maternelle 5 ans: (72) 57 enfants
Primaire: (418) 409 écoliers
Total: (490) 466 élèves
Baisse de 24 élèves
École Vision
Prématernelle: (46) 46
Préscolaire/primaire: (225) 229 écoliers
Total (271) 275
Hausse de 4 élèves