On retrouve sur la photo Ophélie Couspeyre (Mission Tout-Petits), Marie-Line Audet (CDC de la MRC de Bécancour), Mélanie Frigon (CPE Chez-Moi Chez-Toi), Josée Gariépy (Centre du Plateau Laval), et Ginette Deshaies (LaRue Bécancour).

Des outils pour le développement de la petite enfance

BÉCANCOUR — Le regroupement Mission Tout-Petits a profité de la Grande semaine des tout-petits, lundi, pour lancer des outils développés en lien avec ses priorités. Le soutien et la prévention auprès des enfants vulnérables sont au cœur des actions du regroupement qui réunit 12 partenaires de la MRC de Bécancour.

Le plan d’action 2017-2018 de Mission Tout-Petits comporte trois priorités, dont la première est de favoriser le développement du langage chez l’enfant de zéro à cinq ans. Cinq outils ont été élaborés en lien avec cet objectif: un CD-DVD et un livret de chansons, des aimants pour soutenir la stimulation du langage dans le quotidien, des contes interactifs dans les bibliothèques, des boîtes à jeux pour l’éveil du vocabulaire, ainsi que du coaching en stimulation du langage par une orthophoniste.

En parlant des aimants qui présentent des stratégies et des moyens pour les appliquer dans la routine, Ophélie Couspeyre, coordonnatrice de Mission Tout-Petits, indique: «C’est un outil très ludique, très simple d’accès même pour les familles dont les parents sont de faibles lecteurs. Le message qu’on souhaite transmettre aux parents, c’est qu’ils n’ont pas besoin d’en faire plus; on leur donne un petit coup de main pour bonifier ce qu’ils font déjà.»

En ce qui concerne les contes interactifs, qui comprennent une période de lecture et un bricolage, Mme Couspeyre mentionne: «On fait un éveil à l’écrit, un éveil aux livres. C’est un facteur de réussite scolaire quand on est intéressé aux livres. De ces contes-là découlent des boîtes de contes disponibles dans chaque bibliothèque partenaire. Les familles peuvent partir avec la boîte et reproduire l’activité à la maison pour poursuivre l’appropriation.»

Mme Couspeyre a aussi parlé des Espaces biblio-jeux, déjà implantés dans trois endroits. Trois nouveaux espaces s’ajoutent, soit le Centre du Plateau Laval, le Carrefour familial de Manseau, et La Clef de la galerie à Fortierville. Des boîtes de jeux sont proposées aux familles, toujours dans l’optique de stimuler le langage d’une façon ludique. Une fiche descriptive outille le parent dans l’appropriation du jeu.

Une autre priorité du regroupement est de «renforcer les capacités des parents à jouer leur rôle de premier éducateur». Les partenaires de Mission Tout-Petits ont suivi une formation sur l’approche personnalisée, qui privilégie le rôle d’accompagnateur des intervenants. 

Des ateliers parents-enfants seront proposés pour consolider l’estime de soi des parents et des enfants à travers le jeu. Ces ateliers bonifiés de périodes de discussion et d’échanges, seront offerts au Centre du Plateau Laval, au Carrefour familial de Manseau et La Clef de la galerie à Fortierville.

«Pour le volet famille, la priorité était que les intervenants puissent soutenir et valoriser le parent dans son rôle de premier éducateur de son enfant. Dans l’approche personnalisée, l’intervenant n’est pas un expert, mais un accompagnateur qui observe. Cette formation a été offerte aux intervenants du territoire dans les milieux de la santé et des services sociaux, dans les services de garde, et dans les milieux communautaire et scolaire pour que tout le territoire soit teinté par cette approche. On souhaite établir une relation d’égal à égal entre les familles et les intervenants», explique Mélanie Frigon, directrice adjointe à la pédagogie au CPE Chez-Moi Chez-Toi.

La troisième priorité du regroupement Mission Tout-Petits vise l’inclusion des familles en contexte de vulnérabilité dans la communauté. «On constate que malheureusement, les familles vulnérables sont encore victimes de stigmatisation. On veut travailler à l’inclusion des familles plus vulnérables, sensibiliser les gens à leurs réalités, désamorcer les préjugés et faciliter l’accueil des familles dans différents événements ou activités. On veut que les gens se sentent accueillis», formule Marie-Line Audet, directrice de la Corporation de développement communautaire de la MRC de Bécancour.

Des démarches seront faites aussi pour rejoindre ces clientèles, les guider vers les ressources et les inciter à participer aux activités et événements organisés dans leur communauté.