Baisses de taxes scolaires dans la région

Trois-Rivières — Le projet de loi déposé jeudi par le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, permettra aux propriétaires de la région de bénéficier d’une baisse de leurs taxes scolaires, pour l’année 2018-2019.

Pour les 20 municipalités desservies par la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, on parle d’une diminution de 83 $ pour une maison d’une valeur de 200 000 $. Ce sera mieux encore à Shawinigan où une maison de la même valeur bénéficierait d’une réduction de 155 $, illustre le président de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, Claude Lessard.

Du côté de la Commission scolaire de l’Énergie, la baisse serait de 96,96$, indique la responsable des communications, Renée Jobin.

À la Commission scolaire de la Riveraine, sur la rive sud, l’économie moyenne serait aussi d’une centaine de dollars, mais pour une maison de 200 000 $. «Avec l’exemption des premiers 25 000 $ pour une maison de 200 000 $, la taxe scolaire passerait de 620 $ à 519 $», indique le secrétaire général. Pascal Blondin.

M. Lessard indique que la Commission scolaire du Chemin-du-Roy charge environ 40 millions $ de taxes par année, mais en retirera 35 millions $, avec cette réforme. Le gouvernement versera toutefois une compensation de 5 million $, dit-il, fort heureux de ne pas assister à un retour de compressions budgétaires. Il n’a pas été possible d’obtenir les chiffres à ce sujet pour la Commission scolaire de la Riveraine. «Les ressources financières sont à analyser le projet de loi», indique M. Blondin. Quant à la Commission scolaire de l’Énergie, les revenus de la taxe passeraient de 23,5M$ à 19,2M$ et la compensation à recevoir serait de 4,3M$.

Pour l’année 2017-2018, le propriétaire d’une maison évaluée à 200 000 $, à Trois-Rivières, devait payer 624,80 $, soit un taux de 0,3124 des 100 $ d’évaluation. Si la réforme est adoptée, la taxe sera alors fixée en fonction du plus bas taux en vigueur dans chaque région. Pour ici, la loi indique qu’il s’agit de 0,30932 $ des 100 $. En y ajoutant l’exemption de 25 000 $, une maison de 200 000 $ passe à 175 000 $. Ses taxes seront donc de 541,31 $ au lieu de 624,80 $, explique Claude Lessard.

«Cette mesure va coûter en 600 et 700 millions $ au Québec» et ce, de façon récurrente, dit-il.

Elle aura pour effet de diminuer les dépenses des contribuables et «pour quelqu’un qui est en affaires, ça va diminuer ses dépenses et augmenter ses revenus, donc le gouvernement va retirer un peu plus d’impôts», dit-il.