Les drapeaux de la Ville, de la Société du parc industriel et portuaire ainsi que ceux de l'usine TRT-ETGO, dont le groupe propriétaire est d'origine malaisienne, ont été mis en berne à la suite de la tragédie aérienne survenue en Ukraine.

Écrasement d'avion: les drapeaux mis en berne à Bécancour

L'attentat contre le Boeing 777 de la Malaysia Airlines a eu des répercussions jusqu'à Bécancour. Les drapeaux de la Ville, de la Société du parc industriel et portuaire ainsi que ceux de l'usine TRT-ETGO ont tous été abaissés à la suite de l'annonce de la catastrophe qui s'est jouée en Ukraine.
L'entreprise TRT-ETGO, qui se spécialise dans le raffinage d'huile de canola et de soya et en trituration de grains est la propriété de FELDA Global ventures holdings (FGVH), une société publique dont le siège social est situé à Kuala Lumpur en Malaisie. C'est à cet endroit que se dirigeait le vol MH17 avant de disparaître des écrans radars au-dessus de l'Ukraine.
Selon ce qui a été permis d'apprendre, certains membres de la famille des propriétaires de l'usine étaient à bord de l'appareil qui a été pulvérisé en plein vol.
Mis au fait du geste de l'entreprise, la Municipalité a pris la décision d'abaisser ses propres porte-étendards situés devant l'immeuble municipal.
«Dans un geste de solidarité, nous avons décidé de faire la même chose à l'hôtel de ville étant donné que c'est une entreprise de notre parc industriel, et par sympathie pour les parents et proches des victimes», mentionne le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois.
Les membres de la direction malaisienne étaient d'ailleurs venus rencontrer les dirigeants locaux en mai dernier.