Le député Donald Martel

Écoles Le Rucher et Marquis: Donald Martel rassuré par le ministre Proulx

Au terme d'une rencontre avec Sébastien Proulx, le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, s'est dit satisfait et rassuré quant aux intentions du ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport par rapport à l'avenir des écoles Le Rucher à Saint-Sylvère et Marquis à Saint-Célestin.
Dans ce dernier cas, le représentant caquiste voulait savoir si le ministre envisageait la possibilité d'une délocalisation ou encore d'une répartition des effectifs et des services sur trois sites différents comme le veut une certaine rumeur.
«Le ministre m'a indiqué très clairement que la question qui restait à résoudre concerne le choix entre reconstruire ou faire des réparations. Il m'a confirmé qu'il n'est nullement question d'un déménagement dans une autre localité, ce qui m'a beaucoup rassuré», a indiqué M. Martel.
Quant à l'école Le Rucher, elle pose, dit-il, une problématique particulière. Cet établissement accueillait une quarantaine d'élèves à mobilité réduite ou ayant des troubles cognitifs en provenance de diverses localités disséminées sur le territoire de la Commission scolaire. Or, le député de la CAQ voulait vérifier si une délocalisation pouvait être envisagée. 
«Là encore, le ministre a affirmé qu'il n'existait aucun scénario dans ce sens. Il a également réfuté, lorsque je lui ai demandé, toute possibilité de jumelage entre Le Rucher et Marquis. Je me réjouis de cette position apparemment très ferme du ministre», a précisé M. Martel.
Selon lui, les prochaines étapes relèvent de la Commission scolaire qui doit faire ses recommandations au ministère quant au choix de reconstruire ou de rénover l'école Marquis. Dans le cas de l'école Le Rucher, la Commission scolaire a également la tâche de recommander une reconstruction dans le village de Saint-Sylvère ou une délocalisation. 
«Le ministre m'a assuré de sa collaboration et du maintien d'un lien direct dans le suivi de ces deux dossiers», s'est plu à signaler le député de Nicolet-Bécancour.
Par ailleurs, le conseil des maires de la MRC de Bécancour a adopté une résolution pour soutenir la Municipalité de Saint-Sylvère et le comité de parents dans leur initiative à vouloir reconstruire l'école primaire Le Rucher, qui servait aussi de salle communautaire.
«Les maires sont touchés face à cet événement tragique. De voir un lieu multifonctionnel partir en fumée dans notre région est une grande perte pour la municipalité et aussi pour notre communauté. Il y en va de soi d'accepter de soutenir une telle initiative des citoyens», commente le préfet, Mario Lyonnais.