Le député Marc H. Plante, à l’avant, a rencontré les élèves en compagnie du directeur des écoles du secteur Belle-Vallée, Martin Fréchette.

École primaire de Maskinongé: un agrandissement et un Lab-École

MASKINONGÉ — L’école Saint-Joseph, à Maskinongé, sera non seulement agrandie, mais elle devient du même coup l’une des sept au Québec à devenir Lab-École.

C’est aussi le seul Lab-École de la Mauricie et du Centre-du-Québec, les autres étant situés à Québec, Rimouski, Gatineau, Granby et Saguenay.

Rappelons brièvement qu’une des deux écoles primaires de Maskinongé, l’école Marie-Immaculée, avait été fermée d’urgence en février 2017 à la suite d’importants problèmes de structure et ses 76 élèves avaient été installés dans le centre communautaire de la municipalité en attendant les rapports d’ingénieurs et la décision du ministère de l’Éducation.

Ces élèves pourront se joindre à l’école Saint-Joseph dès que les travaux d’agrandissement, qui s’amorceront au printemps 2019, seront complétés c’est-à-dire à l’automne 2019. Quant au sort de l’édifice Marie-Immaculée, ce sera au conseil des commissaires de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy d’en décider.

Mardi, le député de Maskinongé, Marc H. Plante, a annoncé que l’école Saint-Joseph bénéficierait de 6,4 millions $ afin de réaliser le projet Lab-École ainsi que l’agrandissement de l’édifice qui sera composé de quatre nouvelles classes et d’un service de garde.

Québec a récemment annoncé des investissements totalisant 2,3 milliards $ pour les écoles, dont 608 millions $ pour une cinquantaine d’agrandissements et de constructions en 2018-2019.

M. Plante indique que si l’école de Maskinongé a été retenue pour être un Lab-École, c’est parce qu’elle a déposé un projet et à cause de la qualité de son projet.

Dans son cas, l’accent sera mis sur les aménagements qui favorisent la réussite éducative, dit-il.

La Commission scolaire du Chemin-du-Roy et l’équipe-école de Saint-Joseph pourront bénéficier de l’accompagnement de l’équipe Lab-École tout au long de l’élaboration de leur projet, indique
M. Plante et ce de la conception des plans d’architecture jusqu’à l’étape de la construction.

Le Lab-École, rappelons-le, est un organisme sans but lucratif qui vise à rassembler une expertise multidisciplinaire afin de concevoir l’environnement des écoles de demain. Le rôle bénévole des membres fondateurs, Pierre Thibault, architecte, Pierre Lavoie, fondateur du Défi qui porte son nom, et Ricardo Larrivée, personnalité bien connue de la télévision, est de mobiliser une réflexion collective en intégrant le savoir des enseignant(e)s à celui de professionnel(le)s d’autres horizons pour créer des écoles favorisant le bien-être des élèves et du personnel.

Trois autres écoles sont en attente d’investissements majeurs dans la région. Il s’agit de l’école Notre-Dame, à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, où les parents demandent un agrandissement, l’école Le Rucher de Saint-Sylvère, qui a été rasée par les flammes en 2017, et l’école Marquis de Saint-Célestin, fermée d’urgence en 2017 pour des problèmes de structure.