Eaux usées au lac à la Tortue: une consultation qui s'avère concluante

La très forte majorité des citoyens admissibles au registre consultatif pour contester le projet d'assainissement des eaux usées autour du lac à la Tortue sont demeurés à la maison, dimanche et lundi.
Du côté de Shawinigan, sur les 1008 unités recensées, seulement 117 personnes ont signé le registre pour exprimer leur désaccord à cet investissement totalisant 40,2 millions $.
Le maire, Michel Angers, souhaitait ne pas dépasser la centaine, mais il paraissait tout de même très satisfait de ce résultat.
«Je suis extrêmement heureux du signal envoyé», commente-t-il. «On va pouvoir passer à la prochaine étape et travailler à la préparation du projet avec le ministre.»
Le maire souhaite adopter son règlement d'emprunt cette année afin d'entreprendre les travaux au printemps 2017.
À Hérouxville, Bernard Thompson était étonné de l'appui massif. Seulement 16 des 238 citoyens éligibles ont manifesté leur opposition au projet. Les citoyens tiennent à sauver leur lac, fait-il remarquer.
Le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, attendait impatiemment le résultat de ce registre consultatif.
«En bas de 150 opposants, je suis très satisfait», partage-t-il.
«Je n'avais pas fait beaucoup de promesses électorales, mais ce dossier était un engagement que j'avais pris. Mon travail est fait et les gens ont embarqué. C'est super!»