Le Nouvelliste
Sylvie Tardif
Sylvie Tardif

«D’une injustice sans nom»

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — En décembre 1989, Julie Boulet venait d’avoir 30 ans et était déjà propriétaire de sa pharmacie. L’ancienne ministre libérale a beau ne pas se souvenir précisément de ce qu’elle faisait lorsqu’elle a appris le drame qui venait de se jouer à l’école Polytechnique de Montréal, elle n’a jamais cessé depuis ce jour de penser à ces quatorze femmes. Parce qu’au fond, ce qu’elles incarnaient, c’était l’idéal que la jeune pharmacienne avait rêvé d’atteindre un jour.