De gauche à droite: le député Jean-Denis Girard, la ministre Francine Charbonneau, Dany Carpentier, président de la Maison de quartier Saint-Philippe et conseiller municipal de Trois-Rivières de même que Steven Roy-Cullen, directeur de la Gazette de la Mauricie.

Du soutien pour deux projets

Trois-Rivières — La ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Francine Charbonneau, a choisi Trois-Rivières, vendredi matin, afin d’annoncer un investissement de 9,5 millions $ qui permettra de soutenir 66 projets, partout au Québec, visant à encourager les aînés à participer au développement de leur communauté et pour adapter les milieux de vie à leurs besoins.

La Mauricie, de son côté, reçoit un peu plus de 28 500 $ qui sont attribués à la Maison de quartier Saint-Philippe (11 403 $) et à la Gazette de la Mauricie (17 275 $).

Le montant reçu permettra à la Gazette de la Mauricie d’entreprendre la seconde phase d’un projet amorcé avec les aînés en lien avec des outils numériques. La première phase du projet était assortie d’un partenariat avec l’Université du 3e âge (UTA) de l’UQTR. Cette collaboration se poursuit pour la phase 2. «À l’automne 2018, les apprenants de l’UTA de même que toutes les personnes aînées qui le désirent pourront suivre un cours de production et de post-production vidéo avec un formateur professionnel», indique Steven Roy-Cullen, directeur de la Gazette de la Mauricie. Ce cours se traduit par 10 rencontres de formation et parmi les thèmes abordés, il y aura le cadrage du tournage et la manipulation de la caméra.

«Les apprenants seront en mesure de réaliser des reportages vidéos de qualité sur leur communauté et les sujets qui les intéressent», dit-il. Les réalisations seront ensuite diffusées sur les plateformes numériques de la Gazette et de ses partenaires», ajoute-t-il.

Le Studio mobile communautaire de la Gazette permettra aux participants de bénéficier de tous les équipements nécessaires à la réalisation de leur projet.

Par la suite, un accompagnement de trois heures semaine sera offert aux apprenants. M. Roy-Cullen prévoit que certains participants de 2018 seront à leur tour en mesure d’accompagner les futurs participants en 2019. «Toutes ces démarches devraient favoriser une prise de parole accrue des aînés dans notre communauté et favoriser le bien commun», prévoit-il.

Du côté de la Maison de quartier Saint-Philippe, dont la mission est de briser l’isolement et de favoriser les conditions de vie des gens du quartier, les fonds octroyés serviront à organiser la formation sur différents sujets d’intérêt.

On prévoit notamment des ateliers et conférences sur le jeu pathologique, la maladie d’Alzheimer et la gestion du stress, indique le président de la Maison, Dany Carpentier. «Il va aussi y avoir la visite d’un notaire et des informations sur la santé cardio-vasculaire», ajoute-t-il.

«Ces ateliers vont s’échelonner sur toute l’année et vont certainement aider les personnes âgées à se prendre en main», dit-il.

Grâce à des appuis comme celui qui vient d’être annoncé, diverses activités sont organisées à la Maison de quartier Saint-Philippe, les après-midis, dont des ateliers de cuisine, signale M. Carpentier.

Notons que les 66 projets qui bénéficieront de l’aide gouvernementale du programme Québec ami des aînés (QADA) touchent 178 municipalités et MRC associées à la démarche MADA (municipalité amie des aînés). L’aide financière est accordée principalement aux organismes à but non lucratif et vise à favoriser la participation des aînés à la société.