Le chantier du colisée du District 55 accuse un retard de six semaines.
Le chantier du colisée du District 55 accuse un retard de six semaines.

Du retard dans la livraison du nouveau colisée

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le chantier du nouveau colisée de Trois-Rivières accuse un certain retard. Alors que la livraison provisoire devait être effectuée au début du mois de mars, la Ville de Trois-Rivières annonce que cette livraison se fera plutôt le 17 avril.

Cette décision a été prise de concert avec le Groupe TEC, l’entrepreneur général du colisée. La Ville prévient toutefois que ce délai n’aura pas d’incidence sur la date de l’ouverture officielle du colisée, toujours prévue pour septembre 2020.

Selon le service des communications de la Ville, les nouveaux délais sont principalement attribuables à l’installation des nouvelles bandes demandées en cours de chantier, des bandes qui permettront à cet amphithéâtre d’être aux nouvelles normes de diverses ligues, dont la LHJMQ. Le conseil municipal avait approuvé une modification au contrat de Groupe TEQ en juillet dernier pour procéder à ces travaux, une modification de l’ordre de 541 000$.

On sait que l’entrepreneur devait livrer le colisée à la Ville au mois de mars, mais que cette livraison ne rimait pas forcément avec ouverture. En effet, la Ville en tant que gestionnaire de l’aréna souhaite prendre possession des lieux avant de procéder à son ouverture officielle, notamment pour y apporter certains arrangements et surtout réaliser les tests techniques nécessaires.

La Ville indique toutefois qu’elle aura le temps nécessaire pour effectuer l’ensemble des tests techniques et les possibles correctifs d’ici l’ouverture.

On ajoute par ailleurs que ce retard n’entraînera pas de frais supplémentaires et que le projet cadre toujours à l’intérieur de l’enveloppe budgétaire de 60,6M$.