Le député libéral sortant dans Champlain, Pierre Michel Auger.

«Du n’importe quoi» selon Auger

TROIS-RIVIÈRES — L’engagement du chef de la CAQ, François Legault, de créer un fonds spécial de dix millions de dollars pour décontaminer les terrains à Trois-Rivières et Shawinigan, et ses propos sur les taxes scolaires ont fait bondir le député libéral sortant dans Champlain, Pierre Michel Auger.

«Aleris, c’est fait, c’est dans le système au niveau du gouvernement, ça va se faire. Et il n’ira pas très loin avec 10 millions de dollars. Aleris, ça peut coûter 50 millions de dollars. Ça a déjà coûté 15 millions de dollars et on parle d’un autre 30, 40 millions de dollars supplémentaires. Je ne suis pas expert, mais c’est un chiffre que j’ai déjà entendu», a-t-il fait savoir.

Quant aux déclarations du chef caquiste sur les taxes scolaires, «c’est du n’importe quoi», lance M. Auger.

En entrevue éditoriale au Nouvelliste, François Legault avait soutenu que dans la région, le taux est de 0,30 $ par tranche de 100 $ d’évaluation, contre 0,10 $ dans les Laurentides. Ce qui fait que selon lui, pour une propriété de valeur moyenne, le compte de taxes scolaires est de 789 dollars dans le premier cas et 269 dollars dans le second.

«À 789 dollars, ta maison doit valoir 260 000 dollars. Or, la valeur moyenne unifamiliale est de 141 143 dollars à la commission scolaire du Chemin-du-Roy et de 130 727 dollars à la commission scolaire de l’Énergie. Pour son 789 dollars, il faut que tu aies toute une maison. Je veux bien qu’on dise des chiffres, mais il faut dire des chiffres qui tiennent la route. Ça n’a pas d’allure. Il ne peut pas dire n’importe quoi. Il ne s’est pas informé. Je pense que c’est lui qui n’est pas montrable», affirme Pierre Michel Auger.

La veille, François Legault avait dit que les quatre candidats libéraux n’étaient pas montrables en Mauricie en raison du taux de la taxe scolaire.