De gauche à droite: Joëlle Carle, agricultrice urbaine, Irène Hamel de la CDEC, François Bernier, agriculteur urbain, Cynthia Casgrain de la Ville de Trois-Rivières, Valérie Therrien, directrice générale du Musée québécois de culture populaire et Vanessa Huard, participante au projet.

Du compostage collectif à Trois-Rivières

Un premier projet de compostage collectif vient de voir le jour à Trois-Rivières. À l'initiative de citoyens intéressés par le compostage et avec l'aide de la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) et de la Ville de Trois-Rivières, le projet a vu le jour avec l'installation d'un site de compostage collectif sur les terrains du Musée québécois de culture populaire.
L'initiative, qui prend pour le moment la forme d'un projet-pilote, pourrait prendre de l'ampleur dès le printemps 2018 un peu partout à Trois-Rivières. Pour l'instant, 20 familles ayant été sélectionnées y prendront part jusqu'à la fin du mois de novembre pour évaluer la pertinence et le bon déroulement d'un tel projet.
«C'est un lieu commun où les participants passent quelques fois par semaine déposer leurs matières compostables. Les gens reçoivent une formation et sont accompagnés tout au long du projet. Afin de contrôler l'ajout de matières organiques et le processus de compostage, les bacs à compost sont verrouillés et seules les personnes ayant reçu la formation y ont accès», explique la responsable du projet pour la CDEC, Joëlle Carle.
Cette dernière rappelle que chaque Québécois produit annuellement en moyenne 724 kilos de déchets. De ce nombre, 45 % sont des matières organiques compostables.
Les personnes intéressées à prendre part au projet dès le printemps 2018 peuvent écrire à compost@labrouette.ca ou encore à joelle.carle@gmail.com.