Le Nouvelliste
Les tapis d’activités servent à aider les personnes qui sont en perte cognitive. À l’avant, sur la photo: Marie-Chantale Samson, responsable des loisirs, de l’animation et des bénévoles au Centre Avellin-Dalcourt, Normand Plante et Doriane Noël, résidents. À l’arrière: Ruth-Ellen Brosseau, députée fédérale de Berthier-Maskinongé, Nicole Gagnon et Sylvie Bernard, respectivement présidente et vice-présidente du Cercle des Fermières de Sainte-Angèle-de-Prémont, Mylène Gagnon, représentante de Simon Allaire, France Bergeron et Mireille Côté, membres du Cercle des Fermières de Sainte-Angèle-de-Prémont.
Les tapis d’activités servent à aider les personnes qui sont en perte cognitive. À l’avant, sur la photo: Marie-Chantale Samson, responsable des loisirs, de l’animation et des bénévoles au Centre Avellin-Dalcourt, Normand Plante et Doriane Noël, résidents. À l’arrière: Ruth-Ellen Brosseau, députée fédérale de Berthier-Maskinongé, Nicole Gagnon et Sylvie Bernard, respectivement présidente et vice-présidente du Cercle des Fermières de Sainte-Angèle-de-Prémont, Mylène Gagnon, représentante de Simon Allaire, France Bergeron et Mireille Côté, membres du Cercle des Fermières de Sainte-Angèle-de-Prémont.

Donner au suivant pour l'aide aux aînés

Emmanuelle Leblond
Le Nouvelliste
LOUISEVILLE — L’automne dernier, Kenya Frappier s’est lancée dans un projet inspirant, celui de créer des tapis d’activités afin d’aider les personnes souffrant d’Alzheimer ou de démence vasculaire. Grâce au fruit de son travail, elle a réussi à offrir gratuitement 23 tapis à des centres d’hébergement de la région, avec l’aide du Cercle de Fermières de Sainte-Angèle-de-Prémont.