Sonia Lebel
Sonia Lebel

Données personnelles: une loi avec plus de mordant

Fanny Lévesque
Fanny Lévesque
La Presse

Fini les petits caractères en bas de page ou les textes interminables et incompréhensibles par lesquels les entreprises réussissent à mettre la main sur nos données personnelles. Elles devront bientôt demander un consentement clair et explicite au consommateur qui pourra le retirer quand il le voudra, en vertu de la nouvelle mouture de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

« La loi va redonner [au citoyen] le contrôle de sa donnée », tranche la ministre de la Justice, Sonia LeBel. Pour élaborer son projet de loi — qui sera déposé d’ici quelques semaines à l’Assemblée nationale —, la ministre du gouvernement Legault affirme s’être inspirée des « meilleurs standards » au monde en matière de protection des données.

« Le Québec va être, à tout le moins, dans le peloton de tête, naturellement dans notre juridiction », a assuré la ministre LeBel, en entrevue avec La Presse. « On s’en va vers les modèles européens, et c’est ce qui est reconnu comme le plus avancé. »

Lire la suite du texte sur le site de La Presse