Dix propriétaires pourront faire des travaux de stabilisation

TROIS-RIVIÈRES — Dix propriétaires trifluviens vivant dans des zones potentiellement exposées aux glissements de terrain ont obtenu l’autorisation d’effectuer les travaux de stabilisation nécessaires afin d’éviter les mauvaises surprises.

La direction de l’aménagement et du développement urbain a obtenu l’autorisation de délivrer les permis ou les certificats nécessaires afin que puissent être effectués lesdits travaux, à la suite d’une courte séance extraordinaire du conseil municipal qui s’est déroulée en fin de journée lundi.

Les sept conseillers présents ainsi que le maire Jean Lamarche ont voté de façon unanime en faveur des autorisations particulières recommandées. Les propriétés visées se retrouvent dans les secteurs Saint-Louis-de-France et Sainte-Marthe et bordent soit la rivière Saint-Maurice ou le fleuve Saint-Laurent.

«Ces gens ont des murs de soutènement qui doivent être refaits. Comme on est en zone exposée, ça prend l’autorisation d’un ingénieur», explique Robert Dussault, directeur de la direction de l’aménagement et du développement urbain.

Pour qu’une telle autorisation soit nécessaire, plusieurs critères doivent être respectés. Le talus doit notamment être de plus de cinq mètres et la pente d’une inclinaison d’au moins 30 degrés.

Une séance extraordinaire a été demandée par M. Dussault et son équipe afin de permettre que les travaux puissent être effectués rapidement, soit avant l’arrivée de l’hiver et alors que le niveau des cours d’eau est à son plus bas.